•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conflit de travail entre les chauffeurs d’autobus et la Ville de Thunder Bay

Un autobus en mouvement.

Les chauffeurs d’autobus de Thunder Bay ont voté en faveur d’un mandat de grève.

Photo : Radio-Canada / CBC/Adam Burns

Sophie Houle-Drapeau

Les chauffeurs d’autobus de Thunder Bay ont voté à 96 % en faveur du mandat de grève dimanche soir alors qu’un processus de conciliation avec la Ville s’entame. Le ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences a nommé un conciliateur lundi.

C'est un mandat fort, estime le président du syndicat, Fred Caputo. Il soutient qu’il y a beaucoup de frustration au sein de ses membres qui ne se sentent pas appréciés à leur juste valeur.

La section locale 966 du syndicat Amalgamated Transit Union (ATU) représente 150 membres dont les chauffeurs, les opérateurs et les techniciens du service de transport en commun. Ils sont sans contrat de travail depuis juin 2020.

« Notre travail était considéré comme un service essentiel pendant la pandémie et maintenant on se sent sous-estimé à la table des négociations. »

— Une citation de  Fred Caputo, président de la section locale 966 du syndicat Amalgamated Transit Union

Au début de 2020, les chauffeurs demandaient au conseil municipal d’accroître la sécurité dans les autobus notant une augmentation des incidents violents.

Fred Caputo a refusé de décrire en détail les points d'achoppement ne voulant pas compromettre la demande de conciliation déposée par le syndicat le 28 septembre dernier.

Si la conciliation ne débouche pas sur un accord, le syndicat pourrait déclencher une grève légale 17 jours après la remise de l'avis de non-constitution d'une commission de conciliation.

Le président syndical précise toutefois que les conditions de travail pendant la pandémie et les longues heures de travail alimentent la frustration de ses membres.

De son côté, le directeur général de la ville, Norm Gale, s'est contenté d'indiquer par courriel. Nous apprécions la diligence et le travail du personnel de la section locale 966 du syndicat Amalgamated Transit Union pendant la pandémie. Le transport en commun est un service vital.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !