•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ex DG des Nordiques Pierre Lacroix immortalisé au Colorado

Un homme tient un trophée au-dessus de sa tête

Pierre Lacroix en 2001 alors que l'Avalanche du Colorado venait de remporter la Coupe Stanley en battant les Devils du New Jersey.

Photo : Getty Images / Brian Bahr

L'Avalanche du Colorado a profité de son match d’ouverture locale pour honorer le défunt Pierre Lacroix, samedi soir, à Denver. Une bannière en mémoire de l’ex-directeur général des Nordiques et de l’Avalanche a été hissée dans les hauteurs du Ball Arena.

Architecte des deux coupes Stanley remportées par l’Avalanche, en 1996 et  2001, l’homme de hockey est décédé en décembre dernier, à 72 ans, de complications liées à la COVID-19.

D’abord agent de joueurs, dont Patrick Roy, mais aussi d’athlètes amateurs comme Gaétan Boucher, le natif de Montréal avait accepté de faire le saut dans l’organisation des Nordiques, en 1994, comme directeur général.

Je me rappelle l’avoir rencontré pour la première fois, à Québec, en 1994. Ils nous avaient assuré que l’unique raison pour laquelle il avait décidé de quitter son agence était pour gagner la Coupe Stanley, a raconté l'ex-capitaine des Nordiques et de l’Avalanche, Joe Sakic, samedi soir.

Deux hommes sont assis derrière une table avec des micros devant eux. Ils sourient.

Pierre Lacroix et Patrick Roy lorsque ce dernier a annoncé sa retraite du hockey.

Photo : Getty Images / Tim DeFrisco

Plusieurs hommages

En plus de Sakic, actuel vice-président exécutif de l’Avalanche, plusieurs des plus illustres joueurs de l’histoire de l’organisation s’étaient déplacés pour assister à la cérémonie d’avant-match, dont Peter Forsberg, Raymond Bourque, Milan Hejduk et Adam Foote.

Présente au Ball Arena, la famille du défunt homme de hockey s’est vu remettre une toile le représentant soulever la Coupe Stanley.

C'était tout un honneur. C'était important pour la famille. Il aurait assurément apprécié, même s'il n'aimait pas être le centre d'attention, a confié son fils Éric au site web de la LNH. C'est génial de voir ces gars venir de la Suède [pour assister à la cérémonie]. C'était splendide.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !