•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba étend la troisième dose aux membres de Premières Nations

Une seringue est remplie d'une dose de vaccin.

Les Premières Nations continuent de subir un nombre disproportionné d'infections.

Photo : Getty Images / PATRICK T. FALLON

Tous les membres de Premières Nations vivant à l'intérieur des communautés au Manitoba sont admissibles à une troisième dose de vaccin contre la COVID-19, annoncent les autorités sanitaires provinciales.

Afin de recevoir une troisième dose, au moins six mois doivent s’être écoulés depuis la deuxième dose de vaccin. Environ 7200 personnes supplémentaires sont immédiatement admissibles, selon la province.

Le Centre opérationnel intégré de vaccin, géré conjointement par des Premières Nations et le gouvernement fédéral, sera réactivé pour piloter la distribution de troisièmes doses et coordonner d’autres mesures de soutien dont les collectivités pourraient avoir besoin.

Les autorités sanitaires demandent aux personnes issues de Premières Nations qui n’ont pas été complètement vaccinées d’aller se faire immuniser, étant donné que les infections dans des Premières Nations représentent une part croissante des nouveaux cas au Manitoba.

Nous avons constaté, pendant cette pandémie, que les personnes de Premières Nations sont touchées de façon disproportionnée par la COVID-19, indique la première responsable de la santé publique de l’équipe de coordination de la réponse à la pandémie de COVID-19 des Premières Nations du Manitoba, la Dre Marcia Anderson.

La quatrième vague n’est pas différente. Dans des communautés de Premières Nations, il y a des cas de COVID-19 parmi des personnes pleinement vaccinées, poursuit-elle.

Bien que le risque de conséquences graves reste beaucoup plus faible pour des personnes vaccinées que pour celles qui n’ont pas reçu de vaccin, ajoute-t-elle, on constate certaines conséquences graves parmi des personnes complètement vaccinées.

Le taux de vaccination dans les Premières Nations est un peu plus faible que le taux de vaccination de la province, qui sont de 81,7 % et de 82,2 %, respectivement. En dehors de ces collectivités, le taux de vaccination des personnes issues de Premières Nations est de 63,3 %.

Le taux de vaccination de différentes Premières Nations varie largement.

De nouveaux cas de COVID-19 ont été décelés dans 17 communautés, soit le tiers des Premières Nations de la province, selon la Dre Anderson.

Le Manitoba a, en premier lieu, offert la troisième dose aux personnes immunodéprimées, à la mi-septembre. Peu après, l’accès a été élargi aux résidents et aux employés de foyers de soins personnels situés dans des communautés de Premières Nations.

Au début du mois d'octobre, certains travailleurs de la santé et des personnes ayant reçu deux doses du vaccin d’AstraZeneca ou le vaccin de Johnson & Johnson sont également devenus admissibles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !