•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept ans et demi de prison pour le Hells Angel Emery « Pit » Martin

Emery « Pit » Martin lors d'une arrestation précédente

Emery Martin a plaidé coupable à deux chefs d'accusation.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le membre en règle des Hells Angels Emery « Pit » Martin écope d’une peine de sept ans et demi de prison après avoir plaidé coupable en juin à des accusations de complot pour trafic de cocaïne et gangstérisme.

L’homme de 61 ans originaire de Sainte-Anne-de-Madawaska recevait sa peine aujourd’hui à la Cour du Banc de la Reine de Bathurst. Il a comparu par vidéoconférence, car il présentait des symptômes de la COVID-19.

La Couronne et la défense avaient proposé une peine de huit ans de prison. La juge Denise Leblanc a accepté cette proposition, mais a réduit la peine de six mois en raison de conditions de détention préventive difficiles. L’accusé a été placé en isolement pendant de longues périodes, a-t-on appris, et a été privé d’intimité en raison de la présence d’une caméra.

Depuis son arrestation en juin 2018, l'accusé a passé 1209 jours en détention préventive.

Le tribunal lui accorde donc un crédit de 1,5 jour pour cette période, ce qui réduira la durée de son incarcération d'environ cinq ans.

Opération J-Thunder

En 2018, deux importantes enquêtes policières, l'opération J-Thunder et l'opération J-Thunderstruck, ont mené à près d'une dizaine d'arrestations au Nouveau-Brunswick.

Entreprises en 2016, les enquêtes s'intéressaient au trafic de cocaïne dans la Péninsule acadienne et les comtés de Restigouche, de Madawaska et de Victoria. Au cours des enquêtes, la police a saisi plus de 5 kilogrammes de cocaïne et plus de 900 000 $ en billets de banque canadiens, indique la GRC du Nouveau-Brunswick.

De la cocaïne et des billets de banque saisis dans le cadre de l'opération J-Thunder.

De la cocaïne et des billets de banque saisis dans le cadre de l'opération J-Thunder.

Photo : GRC Nouveau-Brunswick

La police croit qu'Emery Martin était le principal responsable de l’importation de drogue dans le nord-ouest de la province, en raison de ses liens étroits avec les Hells Angels.

Entre l'été 2016 et l'été 2017, elle estime qu’Emery Martin aurait participé à l’importation d'au moins 96 kilos de cocaïne.

Emery Pit Martin a été arrêté le 25 juin 2018 à Rivière-Verte.

Sept autres personnes ont déjà été condamnées à une peine de prison allant de deux à douze ans :

  • Daniel Duguay de Saint-Irénée a été condamné à deux ans de prison le 11 juin 2019;
  • Eric Degrace d'Évangéline a été condamné à huit ans de prison le 26 juin 2019;
  • Jason Poirier d'Inkerman a été condamné à quatre ans de prison le 11 mars 2020;
  • Danny Smith d'Allardville a été condamné à 12 ans de prison le 11 septembre 2020 et a dû payer une amende de 90 000 $;
  • John Watson d'Allardville a été condamné à trois ans de prison le 11 janvier 2021;
  • Simon Dupuis, du Québec, a été condamné à 18 mois de prison le 19 janvier 2021;
  • Raymond Bertrand, du Québec, a été condamné à deux ans de prison le 10 mai 2021.

Eric Doucet de Chamberlain Settlement a plaidé coupable aux accusations portées contre lui et connaîtra sa peine le 18 mars 2022. Normand Godbout de Grand-Sault comparaîtra en cour le 21 octobre.

Emery Martin était détenu au Centre correctionnel régional de Dalhousie depuis son arrestation.

Avec des informations de François Lejeune

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !