•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux candidats s’affrontent à la mairie d’Anticosti

Sous l'enseigne de bois de l'auberge Port-Menier, un chevreuil regarde la photographe.

L'enseigne de l'auberge Port-Menier, de la Sépaq, sur l'île d'Anticosti.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Gagnon

Le maire sortant de la Municipalité de L’Île-d’Anticosti, John Pineault, brigue un troisième mandat. Il fait face à Hélène Boulanger, qui occupait un poste de conseillère municipale.

S’il est réélu à la tête de la Municipalité, John Pineault confirme que ce sera son dernier mandat. Il souhaite finir le travail entamé au cours des dernières années. Deux dossiers sont chers à ses yeux, celui de la mise à niveau du système d'eau potable et le dossier de candidature de l’île d’Anticosti au patrimoine mondial de l’UNESCO.

John Pineault est à l'extérieur, il regarde la caméra

John Pineault, maire sortant de la Municipalité de l'Île-d'-Anticosti.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

L’attraction de la main-d’œuvre, la rétention des familles, l’accès à l’île et le logement font également partie des enjeux au sein de la municipalité, selon John Pineault.

Réélu au poste de maire sans opposition en 2017, John Pineault trouve sain d’avoir une adversaire dans la course à la mairie cette année. Ça permet à la démocratie de s’exprimer, mentionne-t-il.

Par ailleurs, cité en déontologie municipale, John Pineault réaffirme qu’il n’a rien à se reprocher.

De son côté, Hélène Boulanger se présente comme mairesse, car elle estime que le climat de travail n’est pas acceptable en ce moment à la Municipalité. Elle souhaite améliorer les choses.

Hélène Boulanger est à l'extérieur. Elle regarde la caméra.

La conseillère municipale sortante Hélène Boulanger se présente comme candidate à la Municipalité de L’Île-d’Anticosti.

Photo : Gracieuseté d'Hélène Boulanger

Tout comme John Pineault, deux dossiers lui tiennent particulièrement à cœur : la candidature de l’île d’Anticosti au patrimoine mondial de l’UNESCO et la mise à niveau du système d’eau potable de la municipalité.

Par ailleurs Hélène Boulanger veut poursuivre le travail sur la création d’une traverse à l’île d’Anticosti, dans un but d’attraction et de rétention, c’est essentiel quand on arrive sur l’île d’Anticosti d’avoir la possibilité de rentrer et sortir de l’île sans que les coûts associés se comptent par milliers de dollars, explique-t-elle.

Si elle est élue, la candidate veut également prendre le temps de travailler sur des projets communautaires et de loisirs.

Hélène Boulanger a été réélue sans opposition comme conseillère municipale en 2017. Elle a été élue une première fois lors d'élections partielles en 2016.

Les conseillers municipaux

Trois personnes ont été élues sans opposition au poste de conseillers municipaux, soit Isabelle Plante, France Cloutier et Shawna Doucet. Un poste d’élu municipal demeure vacant, à la suite du désistement d’une candidature.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !