•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau terrain de jeu à Portapique symbolise l’espoir de la communauté

Les installations en bois et en cordage comprennent une glissade.

Le nouveau terrain de jeu de Portapique a été inauguré le 17 octobre 2021.

Photo : CBC

Radio-Canada

La communauté de Portapique en Nouvelle-Écosse a inauguré un terrain de jeux pour enfants, dimanche, environ un an et demi après la tuerie qui a fait 22 victimes.

Tandis que des enfants jouaient dans les nouvelles installations, des parents et d’autres membres de la communauté les regardaient en souriant. Certaines personnes ont aussi versé des larmes.

Après la tuerie qui avait commencé à Portapique et qui s’est poursuivie ailleurs dans la province en avril 2020, les membres de la communauté voulaient construire quelque chose d’agréable.

Le projet a rassemblé des gens qui voulaient aider la communauté, explique un résident de Portapique, Andrew MacDonald.

M. MacDonald habite dans la région depuis une dizaine d’années, mais il ne connaissait pas tous ses voisins. Les gens ont noué des relations grâce à ce projet et ils vont continuer de les développer, souligne-t-il.

Andrew MacDonald avec en arrière plan le nouveau terrain de jeu et les gens présents à l'inauguration.

Andrew MacDonald, résident de Portapique, explique que le projet était rassembleur pour plusieurs membres de la communauté.

Photo : CBC

Des aînés mi’kmaq ont animé une cérémonie traditionnelle avant l’inauguration. L’un d’eux, Joe Michael, a donné aux lieux le nom de mikjikj, ce qui signifie tortue.

Puisque la tortue transporte sa propre maison, ce nom illustre le concept d’un endroit où les enfants peuvent être en sécurité, explique Andrew MacDonald.

Prochain objectif : rénover la salle communautaire

Le terrain de jeu est une initiative de résidents et du Club Rotary de Truro appuyée par des dons du public qui ont afflué à la Fondation communautaire de la Nouvelle-Écosse à la suite de la tuerie.

Le terrain de jeu est la première étape du projet. La salle communautaire voisine doit aussi être rénovée et agrandie. Le coût total est estimé à environ 822 000 $, précise Alana Hirtle, présidente du comité du Club Rotary qui pilote le projet.

Alana Hirtle interviewée devant le terrain de jeu.

Le terrain de jeu étant terminé, il faut recueillir environ 300 000 $ en argent et en dons de matériaux de construction pour rénover et agrandir la salle communautaire, indique Alana Hirtle, du club Rotary de Truro.

Photo : CBC

Les responsables du projet espèrent recueillir 300 000 $, soit 175 000 $ en argent et le reste en dons de matériaux pour les travaux à la salle communautaire, indique Mme Hirtle.

Le projet est non seulement positif pour le moral des résidents, il est aussi fort utile parce que les gens devaient se rendre ailleurs pour avoir accès à des terrains de jeu et doivent encore le faire s’ils ont besoin d’une plus grande salle communautaire que la leur, explique Alana Hirtle.

Un schéma du futur bâtiment rénové.

La salle communautaire de Portapique qui a été construite vers 1830 doit être rénovée et agrandie pour accueillir des activités de plus grande ampleur.

Photo : CBC

Alana Hirtle espère que la salle communautaire locale deviendra leur lieu de rassemblement lorsqu'elle sera rénovée et agrandie.

Elle affirme que c’est une histoire d’espoir, de résilience et de rassemblement d’une communauté qui se reconstruit après une tragédie.

Le 18 et le 19 avril 2020, un tireur déguisé en agent de la Gendarmerie royale du Canada a abattu des voisins et des gens qu’il ne connaissait pas et il a incendié des maisons. La chasse à l’homme s’est terminée à Enfield, à 32 km au nord d’Halifax, lorsque des policiers l’ont intercepté et abattu.

Avec les renseignements de Haley Ryan, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !