•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les trois ans de la légalisation du cannabis en Alberta

Un jeune homme a la main sur un pot de marijuana sur une étagère.

Certains commerçants pensent qu'il existe encore des préjugés envers la consommation du cannabis, mais pas assez pour nuire à leurs affaires.

Photo : CBC / Evan Mitsfui

Radio-Canada

L’Alberta compte un nombre particulièrement élevé de magasins de cannabis et trois ans après sa légalisation, les mentalités envers cette plante semblent avoir changé.

Je crois que les gens réalisent que [la marijuana] n’est pas le démon ni le diable. Elle est désormais couramment acceptée, affirme Donna Henuset, une consommatrice qui souligne la presque surabondance de magasins de vente de cannabis à Calgary. 

Il y en a un à tous les coins de rues , souligne-t-elle le sourire en coin. Ce n’est pas comme si on avait honte de se rendre dans un fond de ruelle [pour se procurer de la marijuana]. Je pense qu’il n’y a plus de préjugés à s’en acheter maintenant.

Ben Jones du magasin Aylmer Nelson Cannabis dans la métropole albertaine abonde dans le même sens : [Les mentalités] ont beaucoup changé depuis la légalisation du cannabis, beaucoup de gens sont plus ouverts à venir nous voir.

Il dénote que plus de clients préfèrent la facilité qu’offre son commerce. Ils savent que c’est un inventaire sûr, testé ou régulé par le gouvernement , témoigne-t-il. 

De l’autre côté de la rivière Bow, Alena Jenkins, la propriétaire de FivePoints Cannabis Bridgeland soutient que la légalisation a élargi ce marché au public, notamment par l'ajout de produits de soin ou de beauté, comme des crèmes ou des bombes pour le bain.

« Les affaires sont bonnes : nous nous sommes intégrés à la communauté, avons beaucoup de clients réguliers. C'est tellement amusant d’aider cette industrie à se forger.  »

— Une citation de  Alena Jenkins, FivePoints Cannabis Bridgeland

Une industrie florissante

En Alberta, l’industrie du cannabis est florissante. La province compte près de 693 commerces dédiés aux produits de marijuana, fait savoir la Commission des jeux, de l’alcool et du cannabis de l'Alberta.

Elle est également la province ayant autorisé le plus d’emplacements de magasin de cannabis au pays du troisième trimestre de 2018 à 2020, révèle des données de Statistique Canada. 

Leur présence est telle que 70 % des Albertains résident à moins de 10 kilomètres d’un de ces commerces, selon l’agence gouvernementale. En comparaison, la moyenne nationale est de 45 %.

Un effet de normalisation

Les changements de mentalités envers le cannabis pourraient s’effectuer plus rapidement dans la province en raison de ce phénomène, estime une professeure en sociologie de l’Université de l’Alberta, Claire Scavuzzo. 

Nous avons beaucoup de magasins en Alberta. Cette disponibilité et cette accessibilité du cannabis sont certainement l'un des domaines menant à la normalisation [de cette drogue].

Un des signes de cette acceptation sociale est la présence de panneaux à Edmonton pour indiquer où les gens peuvent fumer en public, dit-elle aussi.

Elle compare également ce processus de normalisation à celui de l’alcool. Certains stigmates y étaient attachés pendant la prohibition, mais un siècle plus tard, son usage est accepté. 

Mais encore, difficile de savoir si la même chose se produira [au même rythme] pour le cannabis, conclut-elle.

Avec les informations de Katrine Deniset et d’Evelynne Asselin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !