•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Difficile de percer dans le secteur du déneigement à Trois-Rivières

Des balises de déneigeurs plantées sur des terrains de clients, à côté de voitures stationnées.

Une véritable guerre de prix s'opère pour des services de déneigement dans le secteur Gilles-Lupien.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Jacob Côté

Briser un monopole dans le secteur du déneigement, à Trois-Rivières, peut s’avérer difficile. L’entrepreneur Luc Demontigny l’a appris à ses dépens lorsqu’il s’est lancé en affaires, à la fin de l’été.

En optant pour le secteur Gilles-Lupien, près des boulevards Parent et Hamelin, Luc Demontigny s’est frotté à l’entreprise Déneigement Trois-Rivières, qui n’avait pas eu de concurrence depuis trois hivers.

J’ai tout fait la prospection de porte en porte. Le monde sortait dehors, me [disait] : "C’est l’fun, on a de la compétition. Maintenant, on peut choisir." J’étais bien conscient que j’étais pour avoir quelques pépins, et je m’attends à en avoir d’autres aussi, anticipe-t-il.

Une carte indique l'emplacement du secteur Gilles-Lupien, à Trois-Rivières.

Déneigement Trois-Rivières avait le monopole sur le secteur Gilles-Lupien avant l'arrivée de Déneigement Demontigny.

Photo : Radio-Canada

Il a vu son compétiteur Déneigement Trois-Rivières faire preuve d’une stratégie agressive pour conserver ses clients. Le concurrent a contacté certains d’entre eux pour les informer d’une erreur de tarification. Même si les contrats leur avaient déjà été envoyés, les tarifs ont été réduits pour égaler ceux de Déneigement Demontigny.

Ce courriel est pour vous informer d’une erreur qui s’est produite lors de notre dernier envoi. Ce dernier était pour vous informer de l’ajustement de prix à votre contrat, mais celui-ci ne s’est pas appliqué... Le prix de votre contrat est alors à 350 $ + taxes , pouvait-on lire dans le courriel envoyé à Pascale Chamberland (NDLR : le prix avec taxes est de 402,41 $).

La Trifluvienne faisait affaire avec Déneigement Trois-Rivières depuis plusieurs années. Elle estime que sans compétition, les clients auraient payé toujours plus cher pour le même service. L’an dernier, elle a payé 475 $ incluant les taxes.

On était un petit peu pris avec un seul déneigeur, et d’année en année, les prix ont juste monté en flèche. J’ai décidé que j’embarquais avec M. Demontigny. Quelques jours plus tard, j’ai reçu un courriel de ce contracteur-là qui disait que finalement il s’était trompé dans ses prix, qu’il avait ajusté ses prix. Et là, il venait accoter le prix de M. Demontigny , raconte-t-elle.

Le directeur des opérations de Déneigement Trois-Rivières, Anthony Dontigny, reconnaît que l’entreprise a été plus agressive qu’à l’habitude. Il estime toutefois que les prix actuels ne seront pas viables à long terme, ni pour lui ni pour son nouveau concurrent.

S’agit-il vraiment d’une erreur de tarification ou d’une réaction face à l’arrivée de la concurrence? C’est un peu des deux, répond M. Dontigny.

Encore cette année, des tracteurs qui ont monté d’approximativement 10 000 $ chacun. Ça fait qu’au bout de la ligne, avec ces montants-là, les [déneigements] ne sont pas tellement lucratifs. C’est sûr qu’on a poussé un peu plus sur le marketing. On a sollicité nos clients, puis on est actifs au niveau de la compétition, explique-t-il.

De son côté, le propriétaire de Déneigement Demontigny, Luc Demontigny, se plaint également que Déneigement Trois-Rivières ait installé des balises de déneigement sur la plupart des terrains du quartier.

L’entreprise avait pourtant l’habitude d’exiger un premier versement avant de piquer sa signalisation, mais elle a révisé son approche cette année. Ses employés ont planté les balises chez tous les clients de l’hiver précédent, même si certains n’avaient pas renouvelé leur contrat pour l'hiver 2021-2022.

Ce dernier craint que les clients se sentent obligés de faire affaire avec Déneigement Trois-Rivières.

Anthony Dontigny rétorque que son concurrent a installé des balises au mois d'août et qu'il s'agit, selon lui, d'une approche tout aussi agressive. Il explique qu'en voyant Déneigement Demontigny agir de la sorte, il a senti l'urgence de s'afficher dans le quartier.

Il préfère installer des balises chez tous ses anciens clients, même s'ils n'ont pas renouvelé leur contrat, car c'est plus simple d'un point de vue logistique, dit-il.

On a des clients qui nous paient au mois de décembre [...] En mettant les piquets dans leur cour, ça leur rappelle d'envoyer leur paiement. On ne fait pas ça malhonnêtement, assure-t-il.

À l’heure actuelle, Déneigement Trois-Rivières, qui est implanté dans le secteur Gilles-Lupien depuis plusieurs années, a remporté 1000 contrats pour la saison 2021-2022. Son concurrent, qui tente de se bâtir une clientèle, en a récolté 200, selon des données fournies par les deux entrepreneurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !