•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grand-messe du jeu vidéo Northern Game Expo de retour à Sudbury

Une femme déguisée

Plusieurs participants à la sixième convention Northern Game Expo sont venus déguisés.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Radio-Canada

De nombreux adeptes de jeux vidéo et amateurs de superhéros ont pris part dimanche à la sixième convention annuelle Northern Game Expo à Sudbury. L'événement a dû être annulé l'an dernier, mais son absence n'a pas freiné sa croissance, estiment les organisateurs.

Plus de 300 personnes avaient déjà acheté leur billet avant même le début de l'événement, où le passeport vaccinal était requis.

On leur a manqué, indique le cofondateur de la convention Brad Davidson.

Il croit d'ailleurs que, pendant la pandémie, de nombreuses personnes ont découvert les jeux vidéo, ce qui pourrait contribuer à une plus grande popularité de la foire.

Deux jeunes dames déguisées assises derrière une table

La sixième convention Northern Game Expo a attiré de nombreux vendeurs.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Déguisé en Sans, personnage du jeu vidéo Undertale, Matthew Locking est venu de North Bay.

« Je savais que je devais venir, cet événement est fait pour moi. Je suis un grand geek, donc quand j'ai vu ça, je me suis dit que c'était un endroit où je pouvais être moi-même.  »

— Une citation de  Matthew Locking, résident de North Bay

Alexis Flake, qui habite à Sudbury, est venue pour voir comment l'événement se compare à la grande convention Comiccon à laquelle elle a déjà pris part à Toronto.

Après une tournée des kiosques d'artistes présents, elle n'a pas été décue.

J'étais vraiment impressionnée par leur créativité, note-t-elle.

Une femme déguisée et un homme debout derrière une table

Plus de 300 personnes ont pris part à la sixième convention Northern Game Expo

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Les exposants se réjouissent également du retour de la convention.

En quelques dizaines de minutes à peine, le tatoueur Martin Bourgeois avait déjà vendu plusieurs modèles inspirés de superhéros.

Son objectif principal, dit-il, était d'amener l'attention au fait que nos tattoos, c'est pas toujours des bateaux, des roses, des aigles; des fois, on fait des choses à bande dessinées, ou des jeux vidéo.

Les organisateurs se réjouissent de la croissance de l'événement qu'ils ont créé en 2015.

Depuis, ils ont conçu la balado The Northern Nerdcast, qui gagne de plus en plus en popularité, affirment-ils.

Et cette année, ils ont d'ailleurs pu attirer pour la première fois un exposant en provenance de l'extérieur de la province.

Valérie Vézina et son conjoint, propriétaires du magasin Té Pas Game de Montréal, ont tenu à se rendre à Sudbury.

« On veut développer notre clientèle ontarienne, puis être plus connu du côté de l'Ontario [...] puis rencontrer du nouveau monde. Il y a d'autres vendeurs qu'on connaît, donc ça nous donne l'occasion de les voir aussi.  »

— Une citation de  Valérie Vézina, copropriétaire du magasin de jeux vidéo Té pas Game

Les organisateurs de la foire espèrent pouvoir revenir à leur formule habituelle l'an prochain et reprendre notamment les panels de discussions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !