•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rassemblement à Rouyn-Noranda pour la Journée mondiale du refus de la misère

Des gens rassemblés dans un parc

Un rassemblement a été organisé à Rouyn-Noranda pour la Journée mondiale du refus de la misère.

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Radio-Canada

Plus d'une vingtaine de citoyens ont participé à un rassemblement au Parc Tremoy de Rouyn-Noranda dans le cadre de la Journée mondiale du refus de la misère.

L'événement organisé par Atd Quart Monde de lutte contre la pauvreté était placé sous le thème : Construire l'avenir ensemble : mettons fin à la pauvreté persistante en respectant toutes les personnes et notre planète .

Les participants étaient préoccupés par le manque de logements sociaux en région, le coût du transport et la hausse des prix des produits alimentaires qui touche particulièrement les plus pauvres.

Selon Jean-Pierre Hétu du comité organisateur, les familles à faibles revenus ont difficilement accès à certains services offerts par les municipalités.

Une ville doit offrir des services à tout le monde. Mais si ces services ne sont pas adaptés aux personnes en situation de pauvreté, elle ne rejoint pas tout le monde, dit le bénévole.

Selon lui, les municipalités doivent aussi associer les personnes vulnérables dans la prise de décision.

Ce sont les gens [auxquels on ne pense pas]. Parce que souvent les gens qui siègent au conseil municipal, la plupart du temps, ne sont pas des gens qui ont connu ou ont vécu la pauvreté ou qui la vivent actuellement. Donc de se mettre dans la peau des personnes pauvres. Aussi un élément qui est important pour le mouvement Atd Quart Monde, de les associer, de les consulter pour les mesures à mettre en place. Le fait de demander aux familles comment ça pourra se passer, c'est là qu'on trouve les vraies solutions, affirme l'intervenant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !