•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Rouge et Or écrase le Vert et Or

Joanik Masse porte le ballon.

Le porteur de ballon Joanik Masse a mené la charge pour le Rouge et Or, amassant 154 verges en 18 portées, dimanche après-midi.

Photo : Yan Doublet

La vengeance est un plat qui se mange froid et le Rouge et Or était affamé, dimanche après-midi, au stade Telus. Les hommes de Glen Constantin ont pris leur revanche contre le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke avec une victoire écrasante de 45-2.

Défait par Sherbrooke pour la première fois de l’histoire de l’équipe, début septembre, le Rouge et Or a tout fait pour prouver qu’il s’agissait d’une erreur de parcours.

C'est peut-être un peu cliché, mais pour moi c'est une question de processus. Que l'on gagne 1-0 ou 50-0, l'important, c'est la manière dont on fait les choses, a nuancé Glen Constantin après la rencontre. N'empêche, l'entraîneur-chef était ravi de la performance des siens.

Guidée par le porteur de ballon Joanik Masse, l’offensive lavalloise a facilement traversé le terrain dès les premières minutes du match, prenant les devants 7-0 sur une course de deux verges de Mathieu Robitaille. Le ton était donné. L’attaque au sol du Rouge et Or n’allait pas être freinée de l’après-midi.

J'ai eu l'air de donner le ton au match parce que c'est moi qui portais le ballon, mais c'est la ligne offensive qui a fait un super travail pour m'ouvrir le chemin, a salué Joanik Masse.

Une performance dominante

Déjà en difficulté, au 2e quart, le Vert et Or a subi un coup dur lorsque son quart-arrière, Anthony Robichaud, est tombé au combat après avoir été frappé en décochant une passe. Appelé en relève, Zachary Cloutier a vu deux de ses trois premières passes interceptées par la défense du Rouge et Or. Résultat, la troupe de Glen Constantin menait 23-0 à la mi-temps.

Le travail de démolition n’était pas fini. Dès le début du 3e quart, Kevin Mital a capté son 8e touché de la saison, un sommet dans le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), tuant tout espoir de remontée pour les visiteurs. Deux longues courses de 44 et 33 verges de Luca Perrier ont complété le pointage pour le Rouge et Or.

Arnaud Desjardins court avec le ballon, poursuivi par un joueur du Vert et Or.

Le quart-arrière Arnaud Desjardins et l'offensive du Rouge et Or n'ont fait qu'une bouchée du Vert et Or.

Photo : Yan Doublet

Ce n'était pas une question de revanche ou de les battre à tout prix. On joue pour démontrer nos capacités. N'importe quelle équipe, on veut la battre, défoncer tout le monde, et c'est ce qu'on a prouvé, s'est réjoui après le rencontre Jonathan Breton-Robert. Remis d'une blessure à l'aine, le receveur disputait son premier match avec le Rouge et Or en plus de deux ans.

Un match important à Montréal

Arnaud Desjardins a complété son après-midi de travail avec 16 passes complétées en 21 tentatives pour des gains de 188 verges, deux touchés et deux interceptions. Menée par les 154 verges de Joanik Masse, l'offensive du coordonnateur Justin Éthier a ajouté 312 verges au sol.

Deuxième au classement du RSEQ, le Rouge et Or (5-2) peut encore espérer terminer au 1er rang. Pour ce faire, l'équipe devra l'emporter par deux points contre les Carabins (5-1), dimanche prochain, à Montréal, lors de son dernier match de la saison.

Plus de 10 500 spectateurs, un sommet cette saison, ont assisté à la rencontre, dimanche, au stade Telus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !