•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fidèles vaccinés peuvent prier côte à côte à La Mecque

Des musulmans prient dans la Grande Mosquée de La Mecque, en Arabie saoudite.

La distanciation sociale levée par les autorités d'Arabie saoudite, la Grande Mosquée peut accueillir depuis dimanche les fidèles vaccinés à sa pleine capacité.

Photo : afp via getty images / -

Agence France-Presse

Les fidèles vaccinés ont pu prier côte à côte dimanche dans la Grande Mosquée de La Mecque pour la première fois depuis le début de la pandémie de COVID-19, après la levée de la distanciation sociale par les autorités en Arabie saoudite.

Cette mosquée à La Mecque, premier lieu saint de l'islam, accueillait des millions de musulmans avant la propagation de la maladie fin 2019.

Plusieurs restrictions limitant l'accès à ce site avaient ensuite été imposées avant d'être progressivement assouplies ces derniers mois, notamment aux pèlerins vaccinés.

« La Grande Mosquée peut [désormais] être utilisée au maximum de sa capacité, avec l'obligation pour les employés et les visiteurs de porter un masque à tout moment. »

— Une citation de  Le ministère de l'Intérieur, dans un communiqué

La décision s'applique dès dimanche au profit des personnes entièrement vaccinées contre le coronavirus, a-t-il précisé.

Les lieux publics, comme les transports, les restaurants ou encore les cinémas, pourront également fonctionner à pleine capacité dans tout le pays, et le port du masque n'est plus obligatoire en extérieur, selon le communiqué.

Les signalisations au sol marquant la distance à respecter ont été retirées à l'intérieur et aux alentours de la Grande Mosquée, construite autour de la Kaaba. Cette structure cubique noire vers laquelle les musulmans du monde entier se dirigent pour prier lors du hadj, le grand pèlerinage annuel, reste toutefois inaccessible.

Sur Twitter, SPA a diffusé des images de fidèles priant côte à côte. Depuis le début de la pandémie, les vidéos et photos d'une poignée de musulmans priant loin les uns des autres à La Mecque avaient fait le tour du monde, tant elles tranchaient avec les foules habituelles qui se rassemblent sur le site lors des pèlerinages.

En temps normal, le hadj et la Omra (petit pèlerinage) rapportent quelque 12 milliards de dollars par an à l'Arabie saoudite, qui tente de diversifier son économie ultradépendante du pétrole.

L'Arabie saoudite a officiellement enregistré près de 548 000 cas d'infection, dont 8760 décès.

Le gouvernement a accéléré début août la campagne de vaccination dans le but de relancer le tourisme, d'accueillir événements sportifs et spectacles, et d'assouplir les restrictions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !