•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept écoles francophones profiteront de nouveaux services à l’enfance

Une salle de classe avec des élèves

Le CSF prévoit d'ajouter 212 places pour les services de garde à l'enfance au cours de l'année.

Photo : iStock

Radio-Canada

Onze nouveaux services dédiés à l'enfance et à la petite enfance sont ou seront déployés cette année dans sept écoles de la province, a déclaré le conseil d'administration du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF) réuni en ligne samedi.

Ces services seront déployés dans les villes de Chilliwack, Langley, Kelowna, Rossland, Vancouver (École des Colibris), Mission et Campbell River.

Cela représente 212 places en plus pour les services de garde au cours de l'année, pour trois catégories d'âge : les poupons, âgés de moins de 30 mois, les préscolaires âgés de 3 à 5 ans et des services de garde scolaires avant et après l'école pour les 5-12 ans.

Selon Fariba Daragahi, directrice générale adjointe du conseil exécutif du CSF, la Fédération des parents francophones de Colombie-Britannique va mettre en place la plupart de ces services dans les écoles, et les tarifs d'inscription seront homogènes entre les différents établissements.

Deux nouveaux services de garderie sont prévus à Kelowna, dont un projet pilote soutenu par la province.

La construction d’un nouveau bâtiment pour la petite enfance à Kelowna, qui ouvrira en septembre 2022, va doubler la capacité d'accueil de la garderie préscolaire et offrira pour la première fois un service de garderie pour les poupons.

Beausoleil en bonne voie

Le conseil d'administration a également adopté l'entente entre le CSF, le conseil scolaire du Grand Victoria et le ministère de l'Éducation, entérinant la construction tant souhaitée de l'École Beausoleil à Victoria.

Elle comprend la vente d'un terrain de 2,9 hectares sur la rue Lansdowne. Selon l'entente, le CSF va recevoir 15 millions de dollars du gouvernement pour l'acquérir.

En attendant la fin des travaux qui devraient prendre de trois à cinq ans, les élèves poursuivront leur éducation dans des locaux modulaires adjacents à l’école Braefoot Elementary.

La conseillère Marie-Christine Claveau, qui représente le Nord de la province, estime que sa région n'est pas assez représentée : Je sens que les communautés du nord ne sont pas représentées. Les ayants droit, il y en a partout, il y en a dans des places où il n'y a pas d'écoles, a -t-elle déclaré.

« La raison pour laquelle il y a 180 étudiants seulement dans la région du Nord, c'est parce qu'on n'a pas d'écoles. »

— Une citation de  Marie-Christine Claveau, Conseillère du CSF pour la région du Nord

Le CSF dit aussi poursuivre ses démarches pour trouver de nouveaux terrains ou de nouveaux immeubles ailleurs en Colombie-Britannique, comme dans les localités de Duncan, Burnaby ou encore à Smithers.

Il a aussi été question d'inclusion et de réconciliation dans les écoles francophones. Des formations sur les biais et un vocabulaire plus inclusif sont également offertes au personnel enseignant.

Le conseil scolaire francophone veut aussi s'assurer d'avoir des toilettes non genrées, partout dans la province.

Vaccinations : en attente de directives

Par contre, depuis que la responsabilité de rendre la vaccination obligatoire pour le personnel enseignant a été laissée aux conseils scolaires par le ministère de la Santé, le CSF attend de nouvelles directives avant de prendre des décisions.

Patrick Gatien, président du conseil d'administration du CSF, a expliqué être dans l’attente des directives du comité consultatif qui étudie la question des vaccins obligatoires pour les enseignants.

Le ministre de la Santé, Adrian Dix, en avait annoncé la création le 5 octobre dernier.

Selon M. Gatien, la province, l'Association des employeurs des écoles publiques de la Colombie-Britannique, les représentants des syndicats de la profession ainsi que l'association des gestionnaires d'écoles de la Colombie-Britannique discutent en ce moment, et l’information devrait être disponible dans les jours qui viennent.

« Ce n’est pas […] où l’on pensait se rendre, mais c'est là où l’on en est en ce moment. »

— Une citation de  Patrick Gatien, président du conseil d'administration du CSF

S’en suivront des discussions en interne, avec la consultation des médecins-hygiénistes scolaires pour mieux comprendre la position de prendre ou ne prendre position pour un mandat.

Selon le CSF, il y a actuellement des procédures d’isolement en cours dans les écoles de l’Anse-au-Sable, Gabrielle Roy, Voyageurs, La Vérendrye et Victor-Brodeur.

Avec des informations de Amélia MachHour

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !