•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travailleurs en santé en Saskatchewan doivent dévoiler leur statut vaccinal

Logo de l'Autorité de la santé de la Saskatchewan.

Des mesures disciplinaires seront imposées aux employés qui ne se conforment pas à la politique, selon l'Autorité de la santé de la Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada / Trevor Bothorel

Radio-Canada

Près de 44 000 travailleurs de la santé en Saskatchewan doivent déclarer leur statut vaccinal au plus tard le 16 octobre.

Les employés doivent indiquer s'ils comptent être doublement vaccinés d'ici le début du mois de novembre

Les travailleurs peuvent demander une exemption ou se soumettre à des tests de dépistage réguliers à leurs frais.

Selon les plus récentes données, près de 39 000 travailleurs ont déposé une déclaration concernant leur statut vaccinal.

Selon l'Autorité de santé de la Saskatchewan (SHA), environ 2 % de ces employés ont choisi de se soumettre à des tests de dépistage ou ont demandé une exemption pour des raisons médicales ou religieuses.

Les autres travailleurs ont indiqué qu'ils sont pleinement vaccinés ou le seront sous peu.

La SHA ajoute que des mesures disciplinaires attendent ceux et celles qui ne se conforment pas à la politique.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

La présidente du Syndicat international des employés de services de l’Ouest canadien, Barbara Cape, réclame plus de précisions sur cette politique.

Beaucoup de questions concernant cette politique demeurent sans réponses. Nous avons besoin de plus d'informations de la part de l'Autorité de la santé afin de faire de bons choix.

Un avocat spécialisé en droit du travail à Regina, Roch Dupont, dit que les professionnels de la santé qui s'opposent à cette politique peuvent se tourner vers leur syndicat afin de monter un dossier et demander une exemption en cour.

Selon les informations de Katia St. Jean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !