•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Utiliser les médias sociaux pour améliorer l’accès aux tests antigéniques

L'entête du compte Twitter @C19TestFinders.

La Dre Dalia Hasan a constaté que beaucoup de gens qui auraient besoin de trousses de dépistage n'ont pas les moyens d'en acheter.

Photo : capture d'écran

Radio-Canada

Une médecin ontarienne a lancé il y a quelques semaines un compte Twitter pour aider les gens à se procurer des tests de dépistage rapide.

COVID Test Finders ressemble à Vaccine Hunters, qui donnait des informations sur les endroits où les gens pouvaient se faire vacciner, quand les doses étaient limitées et les rendez-vous parfois difficiles à obtenir.

En lançant COVID Test Finders, la Dre Dalia Hasan voulait diffuser le plus de renseignements possible sur la façon pour les citoyens et les entreprises de se procurer des tests de dépistage rapide gratuitement au pays.

Elle s’est aperçue rapidement que beaucoup de gens qui ont besoin de ces tests n’ont pas les moyens de se les procurer.

Le compte Twitter lui sert donc maintenant aussi à recueillir des dons de trousses de dépistage et de l’argent.

Ce sont des outils de santé publique qui sont sous-utilisés, affirme-t-elle. Ce serait vraiment une erreur de ne pas s’en servir.

La médecin espère que l’initiative fera réaliser au gouvernement que le besoin est grand et qu’il doit faire quelque chose.

Le virologue et chercheur Hugues Loemba, de l'Hôpital Monfort, croit que les tests doivent être plus accessibles.

Si on fait un rapport coût-bénéfice, on a à gagner à détecter ces cas pour éviter les éclosions, qui pourraient coûter beaucoup plus cher.  Il pense aussi qu’à l’approche de l’hiver, les tests seraient un moyen facile, pour les gens, de faire la différence entre un rhume et la COVID.

D'après les informations d'Anne-Marie Trickey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !