•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Maisons des jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean se rassemblent

Une femme prend en photo un groupe de jeunes.

Les maisons des jeunes font parti des services communautaires essentiels pour les jeunes.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pépin

Radio-Canada

Une centaine d'adolescents et d'intervenants de douze maisons des jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean se sont rassemblés samedi pour la première fois depuis le début de la pandémie dans le cadre de la Semaine des maisons des jeunes.

La dernière année a été particulièrement difficile pour les adolescents.

On a vu apparaître beaucoup de signes d’anxiété, d'isolement et des questions sur le futur aussi, précise l’intervenante de la Maison des jeunes de Chicoutimi, Marie-Andrée Gagné.

Marie-Andrée Gagné a aussi organisé la 24e édition du rassemblement à l’hôtel Le Montagnais. D’un même ton, elle souligne l'importance de ces organismes dans la vie des adolescents.

Au deuxième confinement on a été classé service essentiel pour la prévention et la santé mentale des ados. Les jeunes étaient au rendez-vous juste le fait d’être ensemble, de sortir, de pouvoir partager c’était nécessaire pour eux.

Marie-Andrée Gagné souligne la résilience des jeunes. En un an et demi, ils ont été coupés de liberté, alors que l’amitié et la proximité c’est au cœur de l’adolescence, définitivement les jeunes cadrent dans la résilience.

Déconstruire les stéréotypes

Le thème de cette année est Ah les jeunes, les intervenants souhaiteraient déconstruire les préjugés sur les adolescents.

On assimile souvent les jeunes à la paresse et au désintérêt, mentionne Marie-Andrée Gagné. Au contraire, quand on crée des liens avec eux, on se rend compte qu’ils ne sont pas paresseux. [...] Comme on peut le voir dans nos commerces locaux, la majorité des temps partiels sont nos 14-18 ans.

Selon une entrevue de Priscilla Plamondon-Lalancette.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !