•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À la recherche de fonds pour soigner des animaux blessés au Manitoba

Amy Wilkie tient une tortue dans ses mains et Latasha Spence tient un hibou.

Amy Wilkie (à gauche), une employée de l’organisme WildlifeHaven et Latasha Spence, une bénévole, sont devant la boulangerie La Belle Baguette à Saint-Boniface dans le cadre d’un partenariat pour amasser des fonds.

Photo : Radio-Canada / Zoé Le Gallic-Massie

À 30 km au sud de Winnipeg, le centre de réhabilitation pour animaux Wildlife Haven tente différentes stratégies pour amasser des fonds afin de venir en aide aux animaux blessés.

Vendredi et samedi, une employée et une bénévole de Wildlife Haven se sont installées devant la boulangerie La Belle Baguette avec une tortue et un hibou, pour sensibiliser les passants à leurs besoins.

Entre le 12 et le 16 octobre, la boulangerie de Saint-Boniface, à Winnipeg, a aussi versé 10 % des profits de ses ventes au centre, dans le cadre d’un partenariat entre les deux entités.

On n'a aucun financement du gouvernement pour nos opérations. Donc, on se fie vraiment à la générosité de la communauté et des gens pour continuer à fournir des traitements médicaux à des animaux qui sont blessés, orphelins ou malades, explique la gérante du développement et du marketing pour Wildlife Haven, Dominique Leclerc.

De son côté, le propriétaire de La Belle Baguette, Alix Loiselle, est fier de ce partenariat.

Je suis tellement occupé en tant qu’entrepreneur, maintenant, alors de faire des événements comme ça, c’est comme ma façon de redonner et de prendre soin de la communauté, explique-t-il.

Les fonds amassés durant ce partenariat seront dévoilés dans la semaine du 18 octobre.

Le centre Wildlife Haven a aussi créé un partenariat avec la crèmerie BDI à Winnipeg, qui a permis d’amasser plus de 3000 $.

Ça nous permet de sensibiliser différentes communautés au sujet de notre cause et de notre organisme, note Dominique Leclerc.

Dominique Leclerc sourit devant le centre Wildlife Haven.

La gérante du développement et du marketing pour Wildlife Haven, Dominique Leclerc, précise que les animaux blessés sont surtout rapportés durant l'été.

Photo : Photo soumise par Dominique Leclerc

Le centre de réhabilitation pour animaux offre aussi des tirages moitié-moitié durant le mois d'octobre et de novembre. Le centre espère amasser de 20 000 $ à 25 000 $ avec ces tirages, ce qui lui permettrait de faire des examens par rayons X pour les animaux qui ont subi des fractures.

Dominique Leclerc rappelle que le centre, qui est situé à Île-des-Chênes, vient d'ouvrir le premier hôpital vétérinaire pour les animaux sauvages au Manitoba.

Nombre record d’animaux soignés en 2021

Dominique Leclerc affirme que le centre Wildlife Haven soigne de plus en plus d’animaux blessés et qu'il enregistre une année record.

Le centre a admis 2948 animaux depuis le 1er janvier, soit une hausse de 21 % par rapport à l’an dernier, alors que 2021 n’est pas encore terminée.

Dominique Leclerc affirme que plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse, dont les changements climatiques. « Il y a aussi beaucoup de collisions d'autos ou des oiseaux qui foncent dans nos fenêtres », mentionne-t-elle.

Avec des informations de Marouane Refak

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !