•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bill Clinton prend du mieux et devrait obtenir son congé de l’hôpital sous peu

Bill Clinton prononçant une allocution lors d'une réunion de la Clinton Global Initiative à Porto Rico, en février 2020.

Bill Clinton

Photo : Reuters / Ricardo Arduengo

Associated Press

Hillary Clinton est retournée visiter son époux, l'ex-président Bill Clinton, samedi matin au Centre médical Irvine de l'Université de Californie, où il est traité pour une infection.

Selon les dernières informations données vendredi soir par le président Joe Biden, M. Clinton se porte bien et devrait rapidement obtenir son congé de l'hôpital.

Lors d'une allocution prononcée à l'Université du Connecticut, Joe Biden a révélé qu'il avait discuté avec Bill Clinton et que ce dernier lui avait transmis des salutations destinées aux Américains.

Il va bien, vraiment, a assuré le président Biden.

Il ne s'agit pas d'une situation grave, a-t-il précisé. Selon ce que j'en comprends, il va sortir sous peu. Est-ce que ce sera [samedi] ou le jour suivant, je ne sais pas.

Hillary Clinton est restée au chevet de son époux vendredi soir, puis est revenue vers 8 h, samedi matin, accompagnée des services de protection à la disposition des anciens présidents.

Âgé de 75 ans, Bill Clinton a été admis à l'hôpital mardi dernier en raison d'une infection qui n'est pas liée à la pandémie de COVID-19, selon ce qu'a déclaré son porte-parole.

D'après un assistant de l'ex-président démocrate, une infection urologique se serait propagée dans son sang et aurait forcé son hospitalisation. Il n'aurait toutefois pas fait de choc septique et serait en voie de guérison.

Vendredi, son porte-parole Angel Ureña a indiqué que M. Clinton allait demeurer hospitalisé pour la nuit afin de recevoir un autre traitement antibiotique par voie intraveineuse.

Il a ajouté que les indicateurs pointaient tous dans la bonne direction, dont le niveau de plaquettes dans son sang, qui avait d'abord chuté de façon importante.

L'assistant de l'ex-président qui a accepté de parler aux médias sous le couvert de l'anonymat a révélé que M. Clinton était traité dans une unité de soins intensifs, mais qu'il ne recevait pas de traitements spécifiques à ce service.

Il a souligné que l'ex-président passait le temps en faisant de la lecture ou en regardant les reportages télévisés sur son hospitalisation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !