•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier congrès à Trois-Rivières depuis le début de la pandémie

Des centaines de participants rassemblés par table de 10 personnes dans une salle bondée.

Le Centre d’événements et de congrès interactifs (CECI) reçoit près de 600 congressistes pour un premier événement de grande envergue depuis le début de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Près de 600 personnes sont réunies au Centre d’événements et de congrès interactifs (CECI) à Trois-Rivières pour un premier congrès depuis l'interdiction des événements du genre en mars 2020.

Quatre associations d’intervenants en sécurité incendie et civile de partout au Québec relancent ainsi le tourisme corporatif. Le secteur événementiel peut se réjouir de cette reprise, lui qui écope de la pandémie encore à ce jour.

Ça demande évidemment beaucoup de planification en préparation de l'arrivée. [À cause des] mesures d'hygiène et des allègements sanitaires qui ont été annoncés la semaine dernière, on a dû revoir [l’organisation] un petit peu, explique Jacques-Philippe Morin, directeur des opérations de l’hôtel Delta et du Centre d’événements et de congrès interactifs (CECI).

Le passeport vaccinal est exigé pour prendre part à l’événement et des équipes s’assurent du respect des mesures de la santé publique, soutient-il. Les plans de salle demeurent similaires entre les rencontres pour réduire la tâche des employés, qui doivent désinfecter les équipements de la salle entre les groupes.

[Cet événement] est définitivement une bonne nouvelle tant pour la ville que pour l’hôtel et le centre de congrès, se réjouit Jacques-Philippe Morin.

Des hôtels de Trois-Rivières affichent complet. L’événement génère environ 1500 nuitées. Les retombées économiques sont évaluées à plus de 2,3 M$, selon Innovation et développement économique Trois-Rivières (IDETR).

« On se voit en 3D pour une première fois depuis 2020. Évidemment, pour nous, ça facilite beaucoup les échanges et le réseautage avec les autres associations, la nôtre et nos membres. »

— Une citation de  Jean Bartolo, coprésident de l’Association des chefs en sécurité incendie du Québec

Durant le congrès, les membres des associations assistent à des conférences et des formations de perfectionnement. Le métier de pompiers, c’est un métier qui doit se renouveler, qui se renouvelle constamment indique Jean Bartolo, qui ajoute que les membres en apprennent sur de nouvelles méthodes de travail et d’intervention.

Le directeur du CECI Jacques-Philippe Morin entrevoit les prochains mois avec optimisme.

Normalement, on peut accueillir ici jusqu’à 1500 participants [...] Les semaines suivantes, on a au minimum un congrès par semaine, qui sont par contre de plus petite envergure. Cette semaine, c’est vraiment le plus gros qu’on avait dans les livres pour le mois d’octobre. Novembre, aussi, on a quand même un volume intéressant. Ce qui va être peut-être différent cette année, c’est évidemment décembre. Les partys de Noël ne sont pas encore nécessairement faciles à tenir [...] On est encore limités à 25 personnes, note-t-il, tout en se questionnant sur l’évolution des mesures en vue des Fêtes.

Avec les informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !