•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des grottes méconnues près de chez vous

Un homme dans une grotte.

Mis à part avec des spéléologues, l’entreprise jeannoise H20 Expédition propose aussi l’exploration de la grotte du Fourneau.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Plus de 300 grottes ont été découvertes au Québec, dont certaines sur le territoire du Lac-Saint-Jean. Ces lieux sont méconnus du grand public et exigent l'expertise de spéléologues, des experts de cavités souterraines.

François Gélinas et Martin Archambault, deux spéléologues de la grande région de Montréal, sont venus au Lac-Saint-Jean pour explorer la grotte de Chambord et celle du Fourneau.

Martin compare l’expérience de la spéléologie à celle de Neil Armstrong sur la Lune en 1969.

« Ce que je touche, ce que je vois, il n’y a encore personne qui est venu ici. »

— Une citation de  Martin Archambault
Martin Archambault dans une grotte.

Martin Archambault s’est initié à la spéléologie lorsqu’il était enseignant au primaire et qu’il avait découvert le vide sanitaire sous son école. Depuis, il a amené plus de 300 jeunes en expédition souterraine.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

François renchérit. Pour lui, s’aventurer dans une grotte, c’est visiter une autre planète, la Terre, il y a des millions d’années.

« C’est la façon la moins chère de devenir astronaute, c’est-à-dire d’aller dans des mondes nouveaux, de découvrir des nouveaux endroits. »

— Une citation de  François Gélinas
François Gélinas.

François Gélinas s’est intéressé aux grottes dès son enfance, avec les scouts. Il a ensuite étudié la géographie à l’université, tandis qu’il faisait ses premières sorties sous terre avec la Société québécoise de spéléologie.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Une rivière souterraine et un labyrinthe

Dans cette activité souterraine, l’équipement est de mise pour assurer la sécurité des participants. Munis de combinaisons, de harnais, de bottes de pluie, de gants, de casques et de lampes frontales, les deux spéléologues sont prêts à descendre sous terre.

La grotte du Fourneau, située à côté du Village historique de Val-Jalbert, accueille une rivière souterraine.

Martin Archambault et François Gélinas.

Les spéléologues se dirigent vers une entrée de la grotte du Fourneau.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Quant à la grotte de Chambord, très près de la surface, elle est un véritable labyrinthe où les galeries s’entrecroisent.

La roche sédimentaire qui constitue ces deux cavités a pris forme il y a 450 millions d’années. C’était alors le fond d’un océan. Les coraux et les carapaces des invertébrés s’y accumulaient, ce qui a formé la roche.

Cette roche-là, après la disparition de cet océan, faisait plusieurs kilomètres au-dessus de notre tête. Et avec le temps, tous ces kilomètres se sont érodés. Et ici, il y a une rivière qui est arrivée et qui a dissous la roche. [...] Ça s’est fait après le retrait de la dernière glaciation, il y a une dizaine de milliers d'années, explique François.

François Gélinas et Martin Archambault à l'intérieur de la grotte de Chambord.

La grotte de Chambord.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

10 000 ans, c’est jeune

Pour les deux spéléologues, descendre sous terre change la perception du temps.

Dix mille ans, c'est vraiment un très court moment dans l'histoire de la planète, évoque François qui nous rappelle que la Terre a près de 4,6 milliards d’années.

Au Québec, les grottes ont entre 8000 et 10 000 ans, ce qui est considéré comme récent. 

Dans d'autres pays, que ce soit en Chine, au Mexique, donc des grottes que j'ai explorées, on parle de millions d'années. On a des grottes qui sont immenses. [...] On peut marcher pendant des kilomètres et des kilomètres, raconte Martin.

Un homme descend dans une grotte.

Martin Archambault dans la grotte Kang Dang Dong en Chine en 2009.

Photo : Guillaume Pelletier

Il y a plusieurs dizaines d’années que les deux spéléologues voyagent aux quatre coins de la planète pour découvrir des grottes de toutes sortes. Pourtant, l’aventure n’est pas terminée pour eux.

Tandis que des centaines de cavités souterraines ont été découvertes au Québec, les spéléologues estiment qu’il en reste près du double à découvrir. Des lieux où l’humain n’a peut-être même encore jamais mis le pied.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !