•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je voudrais qu’on m’efface s’illustre à Cannes grâce à Malik Gervais-Aubourg

Un jeune garçon au regard sérieux, devant une rangée de casiers.

Malik Gervais-Aubourg dans le rôle d'Eddy

Photo : Babel Films

Radio-Canada

Le jeune acteur Malik Gervais-Aubourg, 14 ans, a remporté jeudi le prix Dior de la Révélation au festival international de séries télévisées Canneseries, grâce à son rôle d’Eddy dans la série Je voudrais qu’on m’efface.

L’adaptation du roman d’Anaïs Barbeau-Lavalette, réalisée par Eric Piccoli, était en lice cette année dans la catégorie des séries courtes. Malik Gervais-Aubourg y interprète un jeune homme effacé et silencieux, qui a des difficultés à l’école et qui y est victime d’intimidation.

La série de huit épisodes de 20 minutes est campée dans le quotidien de personnes vivant dans le quartier Saint-Michel à Montréal. On y aborde des problèmes sociaux actuels par le biais de trois familles qui vivent dans un immeuble d’appartements faisant face à l’autoroute 40 et menacé de destruction afin d’améliorer la circulation automobile.

Rappelons que la série avait remporté quatre prix lors du Gala d’ouverture des prix Gémeaux en septembre, dont celui de la meilleure interprétation masculine pour Jean-Nicolas Verreault, faisant delle la production la plus primée de la soirée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !