•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’importantes précipitations attendues dans l’Est-du-Québec en fin de semaine

La baie des Sept-Îles sur la Côte-Nord

La Côte-Nord sera particulièrement touchée par ces conditions météorologiques spéciales (archives).

Photo : Bénédicte Filippi

Alice Proulx

Un système météorologique automnal occasionnera de la pluie sur l'ensemble de la province, dont l'intensité différera d'une région à l'autre, à compter de samedi soir. La Côte-Nord et la Gaspésie seront particulièrement touchées.

Sur la Côte-Nord, 50 à 70 millimètres de pluie sont prévus pour les secteurs de Charlevoix, Forestville et Baie-Comeau.

À Sept-Îles, il sera plutôt question de précipitations variant entre 70 et 100 millimètres.

« C’est la ville qui aura le plus de précipitations au Québec. »

— Une citation de  Alexandre Parent, météorologue, Environnement Canada

Les MRC de la Minganie et du Golfe-du-Saint-Laurent ne seront pas épargnées par cette pluie abondante. Des précipitations de près de 100 millimètres sont aussi attendues sur ces territoires.

Paysage de la baie des Chaleurs et Carleton-sur-Mer vu du mont Saint-Joseph.

La Baie-des-Chaleurs recevra aussi quelques précipitations (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

En Gaspésie, 50 à 80 millimètres de pluie seront reçus dans les secteurs de la Baie-des-Chaleurs et de la péninsule gaspésienne. Pour la vallée de la Matapédia, il y aura des précipitations de 20 à 40 millimètres.

Dimanche sera la journée où la pluie sera à sa plus haute intensité, d'après Alexandre Parent. Elle devrait cependant faiblir d'ici la nuit de lundi à mardi.

Le météorologue d'Environnement Canada indique qu'il s'agit d'un phénomène fréquent lors du mois d'octobre.

On peut dire que c’est un système classique du mois d’octobre; une dépression qui est originaire du centre des États-Unis, plus précisément du Colorado, qui traverse les Grands Lacs et qui va s’en venir au-dessus du Québec pour stagner à l’est de la Baie-James. Toutefois, on ne peut pas dire que c’est quelque chose d’extraordinaire. En octobre, on en a déjà vu des plus puissantes, explique-t-il.

Alexandre Parent en entrevue à l'extérieur, devant un arbre brisé.

Alexandre Parent est météorologue à Environnement et Changement climatique Canada (archives).

Photo : Radio-Canada

La forte pluie pourrait occasionner des accumulations d'eau sur les routes et, par le fait même, quelques inondations sur les basses terres, selon Environnement Canada.

Par ailleurs, de fortes rafales de l'est, allant jusqu’à 80 km/h, souffleront de Sept-Îles jusqu’à la Minganie.

La traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout suspendue

La direction de la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout a décidé d'annuler les traversées de samedi en raison de conditions de navigation défavorables. Tous les dépôts sur réservations seront remboursés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !