•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rivière atmosphérique à l’origine de la forte pluie en Colombie-Britannique

Des crues soudaines et des inondations sont à prévoir, en particulier dans la vallée du Fraser.

Des personnes portant des masques marchent en s'abritant sous des parapluies à Vancouver.

Le Grand Vancouver et la vallée du Fraser, entre autres, pourraient recevoir jusqu'à 150 millimètres de pluie.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

De la pluie forte est attendue dans le sud de la Colombie-Britannique de vendredi à samedi soir en raison d’une rivière atmosphérique qui transporte de l’humidité à partir de zones situées près des tropiques.

Environnement Canada a publié un avertissement de pluie pour le Grand Vancouver, la vallée du Fraser, la baie Howe, la côte Sunshine, Whistler et les côtes est et ouest de l’île de Vancouver. Ces régions pourraient recevoir jusqu’à 150 millimètres de pluie d'ici dimanche.

Le météorologue Armel Castellan affirme que, malgré une légère baisse des précipitations en soirée dans ces régions, la pluie reprendra de plus belle samedi.

On va avoir facilement de 6 à 8 millimètres par heure, et même dans les montagnes, cela va monter jusqu’à 15, voire 20 millimètres par heure, dit-il. Il ajoute que cela pourrait mener à des crues soudaines et à une accumulation d’eau sur les routes, voire à des inondations dans les zones moins élevées.

Environnement Canada a par ailleurs publié un bulletin météorologique spécial pour la vallée du Fraser et la côte Sunshine, où les risques d’inondations sont plus élevés en raison de la hausse attendue du niveau des ruisseaux et des rivières.

Une rivière atmosphérique qui se déverse

Armel Castellan explique que la coupable de toute cette humidité est une rivière atmosphérique, un couloir de vapeur d'eau qui s'étend sur des milliers de kilomètres. Dans ce cas-ci, la source de la rivière se situe dans les tropiques.

On voit cette rivière atmosphérique qui vient presque des subtropiques et qui va nous amener beaucoup, beaucoup d’eau, et aussi du vent bien sûr, mais c’est surtout la pluie qui va compter dans la journée, dit-il.

Des rafales à 40 km/h, voire jusqu’à 60 km/h près de la côte, vont frapper le sud de la province. Des pannes de courant ont été signalées à BC Hydro vendredi matin dans le Grand Vancouver en raison d’arbres et de branches tombés sur des lignes électriques.

Des précipitations, mais pas de neige

Les montagnes autour de Vancouver risquent de perdre leur couvert de neige, selon M. Castellan.

Quand on parle de rivière atmosphérique, ça nous provient du sud-ouest, des tropiques ou des subtropiques, et on va voir les points de congélation monter très haut, à 2500, voire 3000 mètres, explique-t-il. Donc la neige qu’on a déjà eue la semaine dernière va fondre, en partie en tout cas.

Les risques d’inondations augmenteront en conséquence, indique-t-il, d’autant plus que le sol est déjà saturé d’eau.

On a eu tellement de sécheresse que maintenant, c’est vraiment le revers de la médaille, explique Armel Castellan.

Dimanche devrait rester pluvieux, mais le pire devrait alors être passé, affirme le météorologue.

Avec des informations de Phare Ouest

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !