•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le passeport vaccinal maintenant exigé dans les établissements de santé du Québec

Gros plan des mains d'un visiteur et d'une femme âgée au cours d'une visite en milieu de soins.

Depuis le 15 octobre, il est obligatoire d'être adéquatement vacciné pour visiter un proche dans un établissement de santé.

Photo : getty images/istockphoto / Halfpoint

Radio-Canada

Les personnes souhaitant visiter un proche à l’hôpital, en résidence privée pour aînés (RPA) ou en centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) doivent maintenant présenter leur passeport vaccinal. Cette mesure s’applique aussi aux personnes accompagnatrices pour un rendez-vous médical.

Ceux qui doivent se rendre à l’hôpital pour y recevoir des soins n’ont toutefois pas à répondre à cette exigence.

La mesure nécessite un certain ajustement des services offerts aux résidents des RPA. La vérification du passeport se fait par une préposée qui doit également répondre aux besoins des résidents. À la résidence Le Jardin à Trois-Rivières, une table avait déjà été installée vendredi matin pour tenir le registre. Les visiteurs doivent donc patienter pour entrer.

De façon générale, l’imposition du passeport vaccinal aux visiteurs est relativement bien reçue, même si les résidents et les responsables ont bien hâte que la pandémie soit derrière eux.

Nous, on n’a jamais eu de cas en un an et demi. C’est le cas de beaucoup de RPA. [Les résidents] ont tous été vaccinés, ou à peu près; on est à 95 % de vaccination. On aurait envie de relâcher un petit peu. En ce moment, on ne pense pas que nos résidences soient des milieux en danger, explique le directeur de la résidence, Richard Maziade.

Le Regroupement des aidants naturels de la Mauricie souligne que ses membres sont majoritairement vaccinés. D'ailleurs, ils avaient pu être vaccinés rapidement durant la campagne.

La plupart de nos aidants sont vaccinés. Ils ont surtout peur que les gens qui ne sont pas vaccinés contaminent leurs proches, rappelle la coordonnatrice, Christiane Guilbeault.

J’imagine que jusqu'à maintenant, à cause des vagues qu’il y a eu, il fallait que les gens soient vaccinés pour avoir le droit d’aller aider dans les CHSLD, dans les résidences, etc. Les proches aidants aidaient vraiment.

Moi, je trouve que c’est nécessaire. C’est une protection pour nous autres, pour les résidents. […] Il faut s'y plier. On est rendu là. Donc, tu as le choix d’avancer ou de reculer, estime une proche aidante.

Des exceptions sont prévues, notamment pour ceux qui accompagnent une personne nécessitant une assistance, ceux qui accompagnent une personne de moins de 14 ans et ceux qui accompagnent quelqu'un dans le contexte d’une naissance.

Avec les informations d'Amélie Desmarais et de Pascale Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !