•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Municipalité de La Nation passera de quatre à six quartiers

Portrait de Philippe Warren.

Philippe Warren, l'un des deux appelants

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Des citoyens de La Nation, qui contestaient une décision des élus locaux de maintenir à quatre le nombre de quartiers dans la Municipalité, ont gagné leur bataille.

Les requérants, David Mushing et Philippe Warren, considéraient que l’option choisie par les élus locaux l’an dernier ne permettait pas d’assurer une représentation équitable de la population à la table du conseil.

Ces derniers étaient plutôt d'avis que l’ajout de deux quartiers supplémentaires, soit un deuxième dans le secteur de Limoges et un autre en bordure de la Municipalité de Casselman, constituait l’option pouvant garantir une représentation effective des électeurs.

Le Tribunal d’appel de l’aménagement local de l’Ontario (TAAL), qui est responsable d’entendre les questions relatives à divers contentieux municipaux, a donné raison aux deux citoyens.

Le Tribunal estime que la décision du conseil de [maintenir quatre quartiers] était déraisonnable et injuste, peut-on lire dans la décision.

Selon Philippe Warren, les élus qui ont voté en faveur de la première option ont complètement ignoré les critères assurant une représentation équitable, lance Philippe Warren.

Carte montrant les quartiers.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le conseil de La Nation comptera bientôt deux nouveaux quartiers.

Photo : gracieuseté

Village de Limoges : champion de la croissance

À l’heure actuelle, le conseil municipal de La Nation se compose de quatre quartiers.

On part ainsi du principe que chaque conseiller représente plus ou moins le même nombre de résidents.

[Avec la première option], il n’y [avait] pas [d’équilibre]. Comme c’est là, avec quatre quartiers, chaque conseiller a une voix représentant 25 %. Bien, [Limoges], c’est beaucoup plus que 25 % du conseil, ajoute Philippe Warren.

En effet, la réalité sur le terrain est tout autre, car le quartier 4 où se trouve Limoges connaît une croissance beaucoup plus importante que les autres, et ce depuis de nombreuses années.

Selon le dernier recensement, la population du village, dont une partie se trouve dans la Municipalité de Russell, s’est accrue d’environ 19 % entre 2011 et 2016.

Le nombre de résidents s’élevait à 3280 résidents l’an dernier.

[Au cours des prochaines années], il va y en avoir du développement à travers La Nation. Mais le plus gros développement va être à Limoges. Nous sommes proches d’Ottawa, poursuit Philippe Warren.

Affiche montrant des maisons unifamiliales et semi-détachés.

Le village de Limoges est le champion de croissance dans La Nation.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

La Municipalité se résigne

La Municipalité de La Nation a mis un terme au débat en annonçant son intention de se conformer à l’ordonnance du TAAL.

Le conseil devra ainsi amender son règlement pour ajouter les 5e et 6e quartiers d’ici la fin de l’année.

Le maire de La Nation, François St-Amour, dit ne pas regretter sa décision initiale.

C’est une décision prise de bonne foi. Il y a deux options qui ont été données par la firme [responsable de l’étude], indique ce dernier.

François St-Amour tient à rappeler que le village de Limoges est loin d’avoir été laissé pour compte depuis son arrivée au sein du conseil en 2010.

Tous nos gros projets, toutes nos grosses dépenses, ça se fait dans ce coin-là. [...] Limoges n’a jamais été négligé, a ajouté le maire de La Nation en faisant référence notamment à la construction prochaine d’un nouveau centre sportif.

D’après Philippe Warren, ce dossier va au-delà de considérations strictement matérielles ou financières.

Ç'a été mentionné plusieurs fois [durant le processus] que les citoyens de Limoges ont du stuff. Ce n’est pas juste [une question] de stuff. C’est une voix équitable qu’on voulait. C’est la démocratie qu’on voulait avoir, conclut-il.

Cela dit, le travail de la Municipalité est loin d’être terminé. Une nouvelle liste électorale doit être produite en vue du scrutin municipal qui aura lieu l’an prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !