•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford veut savoir ce que les hôpitaux pensent de la vaccination obligatoire

Doug Ford montre une fiole du vaccin de Moderna.

Doug Ford s'est longtemps opposé à la vaccination obligatoire des travailleurs.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Le premier ministre ontarien a écrit aux dirigeants d’hôpitaux, aux médecins hygiénistes régionaux et à des organisations du secteur de la santé pour connaître leur opinion au sujet de la vaccination obligatoire des employés d’hôpitaux.

De nombreux hôpitaux ont déjà mis en place leur propre politique de vaccination obligatoire du personnel, ce qui est plus strict que la directive provinciale qui oblige les employés de ces établissements à être vaccinés ou à subir des tests de dépistage fréquents.

Plusieurs de ces hôpitaux ont congédié ou suspendu sans salaire des employés qui ne se sont pas fait vacciner avant la date limite. Ils affirment toutefois que le nombre de personnes touchées par ces sanctions n’est pas assez élevé pour compromettre leur fonctionnement ou les soins aux patients.

La Colombie-Britannique et le Québec ont rendu la vaccination obligatoire dans le secteur de la santé. Le Québec a toutefois dû reporter la date limite au 15 novembre.

Doug Ford a rappelé que certains estiment que la vaccination obligatoire est nécessaire, mais il croit qu’il est important de s’interroger sur les conséquences possibles d’une politique de vaccination obligatoire sur le manque de personnel en période de pandémie.

Le premier ministre ontarien veut aussi savoir quelles seraient les répercussions d’une politique de vaccination obligatoire sur les examens diagnostiques et les interventions chirurgicales non urgentes.

En conférence de presse, il a rappelé que des hôpitaux, notamment dans le nord de la province, manquent déjà désespérément de personnel. Quelles seront les conséquences sur le système de santé dans quelques mois?

« Qu’est-ce qui va se passer quand les gens iront à l’hôpital pour une opération parce qu’ils ont le cancer ou pour un examen diagnostique? Quelles seront les retombées sur le système de santé dans son ensemble? »

— Une citation de  Le premier ministre Doug Ford

Dans sa lettre, il demande l’opinion des dirigeants du secteur hospitalier sur les conséquences possibles de la vaccination obligatoire et sur l’aide que le gouvernement pourrait leur apporter pour inciter plus d’employés à se faire vacciner. Il veut aussi savoir si le personnel qui n’est pas vacciné pourrait être affecté à d’autres tâches que les services de première ligne.

Doug Ford veut que les responsables lui répondent au plus tard mardi.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !