•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grèce : écoles et services publics fermés à Athènes à cause d’importantes inondations

Des passagers évacuant une rue inondée.

Des passagers évacuent un bus bloqué dans un passage souterrain inondé à Athènes, jeudi 14 octobre 2021.

Photo : La Presse canadienne / Thanassis Stavrakis

Agence France-Presse

Les fortes inondations qui sévissent depuis deux jours en Grèce ont entraîné la fermeture des écoles dans la région d'Athènes, provoqué d'importants dégâts dans tout le pays et tué un berger sur une île au sud-est du pays.

La Grèce est balayée depuis jeudi par un front orageux, le second en une semaine, qui a touché durement Athènes, les îles Ioniennes et la péninsule septentrionale de la Chalcidique.

Les autorités ont annoncé jeudi soir que les écoles et la plupart des services publics de la région d'Athènes resteraient fermés vendredi par précaution.

La catastrophe a par ailleurs perturbé les capteurs de l'observatoire d'Athènes, qui a souligné par erreur jeudi un séisme de magnitude 5 près de l'île de Naxos, au sud-est de la capitale, avant de publier un rectificatif.

Nous sommes dans une phase de crise climatique, de nouvelles infrastructures sont nécessaires, a déclaré vendredi sur la chaîne grecque Skai TV Efthymios Lekkas, professeur de gestion des catastrophes à l'Université d'Athènes.

Les pompiers ont indiqué avoir reçu des appels de demandes de secours pour 1400 incidents liés aux inondations, dont près de 500 pour la seule île de Corfou (nord-ouest).

Des inondations et des feux de forêt

Plus au sud, sur l'île d'Ithaque, des murs d'amarrage du port de Vathy ont dû être démolis à la hâte pour laisser le passage aux flots, a déclaré le maire vendredi.

Le corps d'un berger porté disparu depuis jeudi sur l'île d'Eubée, au sud-est du pays, a été retrouvé dans un torrent où sa voiture avait été emportée, ont déclaré les pompiers.

Dimanche, un autre orage violent avait déjà frappé l'île d'Eubée, inondant des maisons et coupant des routes, à peine quelques semaines après des incendies qui avaient dévasté pinèdes, forêts et oliveraies sur l'île.

Mercredi soir, les autorités avaient recommandé à des dizaines d'habitants de cette île d'évacuer leurs maisons par précaution, quelques heures avant l'arrivée de la perturbation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !