•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves manitobains de 8e année à la traîne en mathématiques et en lecture

Un élève écrit sur une feuille à côté d'une calculatrice.

Au Manitoba, les élèves de langue anglaise ont obtenu de meilleurs résultats que leurs camarades de langue française en lecture et en sciences, selon le rapport.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Les élèves de 8e année du Manitoba se trouvent au bas du classement canadien en mathématiques et en lecture, indique le rapport du Programme pancanadien d'évaluation (PPCE) de 2019, sorti cette semaine.

En revanche, le Manitoba se rapproche de la moyenne nationale en sciences, même s’il occupe l’avant-dernier rang dans le classement.

Les mathématiques étaient le domaine principal de cette dernière évaluation, tandis que la lecture et les sciences étaient les domaines secondaires.

Rendement égal ou supérieur en mathématiques

Le rapport souligne que 83 % des élèves de 8e année du Manitoba ont un rendement en mathématiques égal ou supérieur au niveau 2 de compétences. Les évaluateurs considèrent ce niveau comme étant ce qui est attendu de ces élèves.

Les 17 % restants ont un rendement inférieur aux attentes, selon le rapport. En comparaison, la moyenne nationale des élèves ayant un rendement inférieur en mathématiques se situe à 10 %.

La performance des élèves d’écoles anglophones est similaire à la moyenne provinciale, soit un taux de 83 %.

Dans les écoles francophones du Manitoba, 86 % des élèves ont des résultats satisfaisants en mathématiques, soit 3 % de plus que la moyenne provinciale. Dans l’un et l'autre cas, les résultats sont loin de la moyenne de l’éducation francophone du pays, qui se situe à 95 %.

Les élèves francophones à la traîne en lecture et en sciences

En observant les chiffres en lecture, quelle que soit la langue, l’évaluation des élèves manitobains indique qu’ils se situent à 24 points sous la moyenne nationale. Même s'il a progressé de 3 points par rapport à 2010, le Manitoba est à 481 points, tandis que le Canada se trouve à 505.

En sciences, les différences entre les moyennes nationales et celles de la province ne sont pas aussi élevées qu’en lecture. Le Manitoba est à 493 points, et le Canada se situe à 505.

Le rapport n’indique pas le pourcentage d’élèves qui atteignent ou dépassent les attentes en lecture et en sciences. Contrairement aux mathématiques, dans ces deux autres domaines, le document illustre seulement les scores moyens des évaluations.

En outre, l'étude nous apprend que les jeunes de langue anglaise au Manitoba ont obtenu de meilleurs résultats que leurs camarades de langue française en lecture et en sciences.

Dans une déclaration, le ministre de l’Éducation du Manitoba, Cliff Cullen, reconnaît que les résultats décrits dans le dernier rapport du PPCE ne sont pas ceux qu’il escomptait. Toutefois, le ministre est satisfait du travail effectué par les éducateurs de la province.

De son côté, le porte-parole du NPD en matière d'éducation, Nello Altomare, critique un système d'éducation qui, selon lui, a été sous-financé par le gouvernement conservateur.

Le PPCE a été mis au point par le Conseil des ministres de l'Éducation du Canada pour évaluer les habiletés des élèves canadiens.

Avec les informations d’Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !