•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand les enfants renouent avec les arts de la scène

Deux danseurs jouent à saute-mouton sur une scène.

Quatre représentations gratuites du spectacle «Le Trésor» auront lieu les 16 et 17 octobre, à La Nouvelle Scène d'Ottawa.

Photo : Gracieuseté / Thibault-Carron

Les adultes n'ont pas été les seuls à être privés de spectacles en salles pendant la pandémie, les enfants aussi. La reprise récente des productions destinées aux familles permet aux plus petits de renouer à leur tour avec les arts de la scène.

Pendant plus d’un an, le magicien gatinois Daniel Coutu n’a pas pu présenter de spectacles en salles. Depuis peu, il renoue graduellement avec son jeune public, tant sur la scène que dans les écoles, avec C’est merveilleux. Deux représentations sont prévues au calendrier de la Maison de la culture de Gatineau, dimanche.

Je reviens d’une tournée de 10 jours en Gaspésie et ça a fait un bien fou de revoir les familles, les jeunes. Ça met un baume, souligne Daniel Coutu.

La magicien rit aux éclats

Le magicien Daniel Coutu sera à la salle Odyssée, dimanche 17 octobre, à 11 h et 15 h (archives).

Photo : Prestigo

Ce baume dont il parle, les jeunes le vivent aussi, croit-il. Les arts de la scène, dont la magie, permettent de susciter chez eux un sentiment d’émerveillement qui ne se produit pas aussi facilement quand l’enfant et l'artiste sont séparés par un écran.

Grandir avec les arts

C’est d’ailleurs en voyant son premier spectacle de magie, quand il était enfant, que Daniel Coutu a eu envie d’en faire son métier.

Mon premier gros moment d'émerveillement, c’est quand un magicien était venu présenter un spectacle à mon école. Il avait fait un grand classique : la corde coupée et réparée. Je commence mon show comme ça en leur expliquant [que j’ai] vécu ça et je leur refais ma version [de ce numéro], explique le Gatinois.

« Si on emmène nos enfants voir [...] des artistes d’ici, ça n’a pas un impact immédiat, mais ça sème une petite graine de beau à l'intérieur de leur vie [qui] va grandir et leur donner le goût de reproduire ces moments-là comme adulte ou avec leurs propres enfants. »

— Une citation de  Daniel Coutu, magicien gatinois

Car pour que les adultes de demain soient passionnés d’art, il faut que les enfants d’aujourd’hui s’initient à la culture, soutient-il.

Au contact des artistes

Or, les occasions de rencontrer des artistes francophones sont moins fréquentes chez les jeunes que chez les adultes. Ça se passe soit à l’école ou par un effort conscient des parents d'emmener les enfants à la salle de spectacles, dit-il.

Un message que répète le directeur artistique de la compagnie PPS Danse, David Rancourt. La troupe montréalaise offrira quatre représentations gratuites de son spectacle Le Trésor à La Nouvelle Scène d'Ottawa, samedi et dimanche.

Ce qu’il leur manque, je pense, aux jeunes, c’est peut-être les possibilités qui existaient. Il y a des obstacles supplémentaires pour que la culture aille à eux, a-t-il observé pendant la pandémie.

M. Rancourt ajoute avoir la ferme conviction que la culture devrait les rejoindre dès la petite enfance. Rencontrer la culture, c’est rencontrer la différence. C’est rencontrer des points de vue uniques sur le monde, commente-t-il.

J’espère que la pandémie n’aura pas fait un recul, que les jeunes [ne seront pas] moins portés à y aller, mais aussi que les parents [ne seront pas] moins portés d’emmener leurs jeunes. Heureusement, j’ai l’impression qu’il y a une soif de la part des adultes, et que les jeunes seront au rendez-vous, souligne-t-il.

Le Trésor, de PPS Danse, est la dernière chorégraphie signée par Pierre-Paul Savoie avant qu'il ne décède en janvier dernier. Dans ce spectacle pour les 4 à 8 ans, deux enfants confinés, un jour de pluie, laissent leur imagination devenir danse, chanson, théâtre et jeu de marionnettes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !