•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coup de feu au Cabaret Lady Mary Ann : un autre suspect arrêté

Des policiers avec un masque devant un édifice.

Les policiers étaient intervenus au Cabaret Lady Mary Ann.

Photo : Radio-Canada / Steve Jolicoeur

La police de Québec a arrêté un homme de 24 ans, jeudi après-midi, en lien notamment avec une altercation au Cabaret Lady Mary Ann, où un coup de feu avait été tiré. Miroslav Dragicevic faisait l’objet de trois mandats d'arrestation pour voies de fait grave ainsi que pour différents délits en matière d’armes à feu.

Altercation au Lady Mary Ann

Le 18 août dernier, une violente altercation s'était produite vers 2 h à l'extérieur de l'établissement situé sur le boulevard Charest Ouest. 

Un coup de feu avait été tiré, mais personne n’avait été blessé. Trois hommes de 19, 29 et 35 ans avaient été arrêtés sur le boulevard de l’Entente dans les heures suivantes. Ils étaient munis d’une arme de poing.

Autre incident

Les enquêteurs du projet MALSAIN ont continué d’enquêter sur cet incident, mais aussi sur un autre événement violent survenu vers 2 h du matin, le 24 juin dernier, à proximité d’un endroit licencié du quartier Saint-Roch, à Québec. 

L’enquête a mené les policiers à considérer Miroslav Dragicevic comme suspect dans ces deux cas. L’homme a été arrêté, et une résidence de Charlesbourg, perquisitionnée.

Miroslav Dragicevic a été transporté vers la centrale Victoria, puis détenu pour sa comparution.

Passé criminel

L’homme n’en est pas à ses premiers démêlés avec la justice. En décembre 2011, il faisait partie d’un groupe de cinq détenus soupçonnés d'avoir participé à une émeute au Centre de détention de Québec.

Les enquêteurs ont aussi des motifs raisonnables de croire que Miroslav Dragicevic a fait d’autres victimes qui n’ont jamais porté plainte. Ils invitent les personnes qui auraient des informations à les contacter, de manière confidentielle, en composant le 418 641-AGIR.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !