•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Desbiens se défend pour ses retards de paiement

Un dôme à Desbiens.

Le projet visé implique la construction d'un dôme et d'une patinoire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Desbiens assure qu'une erreur dans la procédure de règlement d'emprunt a mené à des retards de paiement dans le projet d'alimentation en eau potable et dans celui de la construction d’un dôme et d’une patinoire.

La Ville de Desbiens a toujours payé les entrepreneurs ou organisations qui contractent des services auprès de cette dernière, se défend la Ville dans un communiqué de presse.

La Ville a reçu de l'aide du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire pour trouver une solution dans le dossier, selon la ministre Andrée Laforest.

Depuis que Radio-Canada a dévoilé les retards de paiement la semaine dernière, la Ville assure qu'un des entrepreneurs a maintenant reçu la moitié du montant dû. Or, cette sortie médiatique n’a pas été appréciée par le maire Claude Delisle, qui signe le communiqué.

Le mot d’ordre de la Ville était de tout simplement prendre le temps de s’asseoir avec les entrepreneurs pour expliquer la situation et de faire le calendrier de paiement. Par contre, avec la sortie médiatique d’un des entrepreneurs qui a déjà reçu 50 % du montant à lui être versé sans que les travaux ne soient complétés, la Ville envisage présentement de prendre des recours en diffamation, car son image et sa réputation ont été entachées.

La Ville déplore que pourtant ces deux projets sont inspirants et porteurs d’avenir pour les citoyens et la communauté de Desbiens. Il est malheureux de voir qu’un imbroglio de la sorte se soit réglé sur la place publique en laissant place à des interprétations gratuites et diffamatoires sur les médias sociaux.

La Ville n’émettra aucun autre commentaire sur ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !