•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le député britannique David Amess assassiné lors d’un rassemblement citoyen

Photo de David Amess, souriant.

David Amess était député depuis 1983.

Photo : AP / Chris McAndrew

Radio-Canada

L'élu conservateur britannique David Amess a été poignardé à plusieurs reprises, vendredi, dans une église de Leigh-on-Sea, dans le comté d'Essex, où il rencontrait ses concitoyens. Il a succombé à ses blessures sur place.

La police britannique qualifie désormais de terroriste ce meurtre.

Selon les forces de police de l'Essex, l'élu de 69 ans est mort sur les lieux en dépit des efforts soutenus des services d'urgence pour le réanimer.

Un appel a d'abord été reçu par la police pour une agression au couteau dans l'église méthodiste de Belfairs, à Leigh-on-Sea, une ville balnéaire à l'est de Londres. Sur les lieux, les agents ont découvert la victime gravement blessée avant de procéder à l'arrestation d'un homme de 25 ans. Un couteau a aussi été retrouvé sur les lieux par les policiers.

Le suspect est détenu et passible d'une accusation de meurtre.

Nous ne recherchons personne d'autre en rapport avec l'incident et nous ne pensons pas qu'il y ait une menace permanente pour le grand public, a assuré la police.

Des policiers déployés sur les lieux du crime.

Le député David Amess a été attaqué alors qu'il rencontrait ses concitoyens dans une église de sa circonscription.

Photo : Reuters / ANDREW COULDRIDGE

Le bureau du député Amess, à Londres, a confirmé l'incident sans donner plus de détails.

Selon des témoignages recueillis par les médias britanniques, David Amess aurait été poignardé à plusieurs reprises alors qu'il participait à un « bureau mobile [surgery] », soit une rencontre avec les citoyens de sa circonscription où ces derniers viennent lui faire part de leurs demandes ou signaler des problèmes à régler.

David Amess, membre du Parti conservateur, siège au Parlement britannique depuis 1983. Il y représente la circonscription de Southend West depuis 1997. Eurosceptique, il a été une voix très active en faveur du Brexit.

Une jeune femme dépose un bouquet de fleurs au pied d'un lampadaire.

Des citoyens bouleversés sont venus déposer des gerbes de fleurs sur les lieux du drame.

Photo : afp via getty images / TOLGA AKMEN

Cette attaque a priori gratuite contre un député a soulevé l'indignation de nombreux citoyens et parlementaires, dont le leader du Parti travailliste, Keir Starmer, qui a déclaré sur Twitter qu'il s'agissait d'une nouvelle horrible et profondément choquante.

Je pense à David, à sa famille et à son équipe, a-t-il ajouté.

L'ancien premier ministre conservateur David Cameron a pour sa part écrit sur Twitter : Des nouvelles très alarmantes et inquiétantes en provenance de Leigh-on-Sea. Mes pensées et mes prières vont à Sir David Amess et à sa famille.

Ottawa aux côtés du Royaume-Uni

Dans une série de messages publiés sur Twitter, des membres influents du gouvernement Trudeau ont exprimé leur soutien au peuple britannique à la suite du drame.

Je suis choqué et attristé par le meurtre odieux de Sir David Amess alors qu'il rencontrait des commettants. Mes pensées vont à sa famille, ses amis, ses collègues et son personnel, a ainsi écrit le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, sur le réseau social.

Au nom des Canadiens et des parlementaires, j’offre mes sincères condoléances à ses collègues et à tous ceux qui le pleurent, a pour sa part indiqué le premier ministre, Justin Trudeau.

Plusieurs précédents

Ce triste événement n'est pas sans rappeler l'assassinat en pleine rue de la députée europhile Jo Cox, en 2016, une semaine avant le référendum sur le Brexit, par un sympathisant néonazi.

La députée britannique pro-UE, Jo Cox.

La députée britannique pro-UE, Jo Cox

Photo : Reuters / Handout / Reuters

Le député travailliste Stephen Timms avait quant à lui été poignardé à l'estomac en mai 2010 par une étudiante radicalisée par les sermons en ligne d'un prédicateur lié au groupe terroriste Al-Qaïda.

En 2000, le député libéral démocrate Nigel Jones et son assistant Andrew Pennington avaient pour leur part été attaqués par un homme armé d’une épée lors d'une rencontre avec des citoyens. Andrew Pennington avait été tué, tandis que Nigel Jones avait été blessé.

Avec les informations de Agence France-Presse, et BBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !