•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chaude lutte à trois dans Sainte-Thérèse-de-Lisieux

Montage photo des trois candidats en entrevue.

Les candidats du district de Sainte-Thérèse-de-Lisieux : Manouchka Blanchet, Luc Ferland et Marie France Trudel.

Photo : Radio-Canada

Le district de Sainte-Thérèse-de-Lisieux, à Beauport, promet d’être chaudement disputé le 7 novembre prochain. À trois semaines du scrutin, une véritable course à trois se dessine sur le terrain.

Moi, j’aime le monde!, s’enthousiasme Luc Ferland, candidat d’Équipe Marie-Josée Savard.

Entre deux séances de porte-à-porte, l’ancien député du Parti québécois ne cache pas sa joie de renouer avec la politique active.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

Il compte bien ravir Sainte-Thérèse-de-Lisieux à Québec 21 le soir du scrutin et voit déjà la récente sortie de Jean-François Gosselin en faveur d’un 4e lien comme un moment décisif de la campagne.

« La pire chose en politique, c’est de promettre un engagement que tu sais que tu ne pourras pas remplir. »

— Une citation de  Luc Ferland, candidat, Équipe Marie-Josée Savard, Sainte-Thérèse-de-Lisieux

Selon Luc Ferland, même si Jean-François Gosselin s’est rétracté, sa crédibilité est écorchée.

M. Ferland imagine mal le chef de Québec 21 convaincre la Coalition avenir Québec d’abandonner le tramway pour financer un projet de métro léger.

Il va forcer M. Legault à retourner négocier avec le fédéral? Bonne chance!

Le candidat Luc Ferland dans le district de Sainte-Thérèse-de-Lisieux.

L’ancien député provincial Luc Ferland tentera de ravir au chef de Québec 21 son district de Sainte-Thérèse-de-Lisieux pour l’Équipe Marie-Josée Savard.

Photo : Radio-Canada

Un chef impliqué

Même si son chef connaît une semaine difficile, la candidate de Québec 21, Manouchka Blanchet, croit que rien n’est perdu.

Celle qui a milité au sein de l’Action démocratique du Québec dans le passé affirme avoir été séduite par l’engagement de Jean-François Gosselin sur le terrain depuis 4 ans.

Les citoyens m’en parlent beaucoup. Jean-François a toujours été très impliqué, se félicite-t-elle. Il connaît tous les organismes et tout le monde le connaît!

Manouchka Blanchet en entrevue avec Radio-Canada.

Manouchka Blanchet se présente comme conseillère municipale dans Sainte-Thérès-de-Lisieux sous la bannière de Québec 21.

Photo : Radio-Canada

Manouchka Blanchet promet de faire de l’entretien des parcs et de l’amélioration des infrastructures sportives et communautaires une priorité si Québec 21 prend le pouvoir.

« C’est ça que les citoyens demandent. Pour gagner, il faut répondre à leurs besoins. »

— Une citation de  Manouchka Blanchet, candidate, Québec 21, Sainte-Thérèse-de-Lisieux

Celle qui se présente comme colistière de Jean-François Gosselin pourrait devoir lui céder son siège s’il échoue dans sa tentative de remporter la mairie, mais elle assure que cette perspective ne lui effleure même pas l’esprit.

Je suis vraiment confiante que je vais gagner et que Jean-François va gagner, donc ce n’est pas un stress.

Ça m’a fait de la peine

La campagne municipale marque aussi le retour d’un visage très connu des électeurs de Beauport : celui de Marie France Trudel.

L’ancienne d’Équipe Labeaume a perdu par une courte majorité de 60 voix en 2017 contre la candidate de Québec 21, Nancy Piuze.

C’est sûr que ça m’a fait de la peine, admet-elle.

Celle qui avait recueilli 75 % des voix en 2013 avait aussi été élue sans interruption dans le nord de Beauport depuis 2005.

Marie France Trudel est candidate aux élections municipales.

Marie France Trudel est candidate pour le parti Québec Forte et Fière dans Sainte-Thérès-de-Lisieux.

Photo : Radio-Canada

Avec le recul, Marie France Trudel croit que les citoyens ont voulu donner une opposition au conseil municipal au maire Labeaume et qu’elle en a payé le prix.

Aujourd’hui candidate de Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière, elle croit pouvoir convaincre les citoyens de lui octroyer un 5e mandat.

Quand je fais mon épicerie, on me dit : "Marie, il faut que tu reviennes! Ça ne bouge pas à Sainte-Thérèse!"

« Les gens ont vu ce que ça donne d’avoir un chef de l’opposition à la place d’un conseiller municipal. »

— Une citation de  Marie France Trudel, candidate, Québec forte et fière, Sainte-Thérèse-de-Lisieux

Marie France Trudel promet de rénover et d’agrandir le centre communautaire Jean-Guyon si elle est élue.

Elle se dit consciente que rien n’est acquis pour elle dans cette campagne et est prête à se coucher tard le soir du 7 novembre.

Ce n’est jamais facile, glisse-t-elle avec le sourire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !