•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Usine du lac à la Pêche : les travaux iront de l’avant, affirme Michel Angers

Un tuyau rejette l'eau provenant de l'usine de filtration du Lac-à-la-Pêche dans un cours d'eau.

Les rejets de la nouvelle usine de filtration du Lac-à-la-Pêche, à Shawinigan, polluent un cours d'eau à proximité.

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

Radio-Canada

Les travaux de décontamination près de l’usine de traitement d’eau potable du lac à la Pêche, à Shawinigan, se poursuivront jusqu’au 1er novembre, malgré la demande du candidat à la mairie de Shawinigan Luc Trudel de les suspendre pour négocier avec les propriétaires de terrain qui bordent le ruisseau.

Le maire sortant, Michel Angers, dit suivre les directives du ministère de l’Environnement qui demande l’accélération des travaux de nettoyage du ruisseau, mais affirme avoir peu d’informations sur l’avancement du dossier, car il est écarté des discussions.

Selon ses dires, Québec lui demande de ne pas être présent aux rencontres entre l’administration municipale et le ministère, en raison de la campagne électorale en cours.

Je ne participe pas à l’ensemble de ces discussions, de ces commentaires. Malheureusement, parce que je trouve ça malheureux, parce que je suis encore le maire de la ville de Shawinigan jusqu’au 7 novembre prochain, jusqu’à la prochaine assermentation. Par contre, on nous interdit de pouvoir participer à ça, mais je sais quand même que tous ces citoyens-là ont été rencontrés à de nombreuses reprises, indique Michel Angers.

Des engagements en environnement

Le candidat à la mairie de Shawinigan a également présenté jeudi dix engagements en matière d’environnement et de développement durable, en conférence de presse. Il s’agit du troisième thème de sa plateforme électorale.

À l’aide de ces actions, Michel Angers souhaite réduire de 30 % les émissions de gaz à effets de serre de Shawinigan d’ici 2030. Il affirme que les émissions ont déjà été réduites de 32 % depuis 2008.

Michel Angers souhaite positionner Shawinigan comme un leader en matière d’environnement. La municipalité de Victoriaville est un modèle à suivre, selon lui.

Les engagements environnementaux de Michel Angers

  • Intégrer la notion de développement durable dans la gouvernance;
  • Améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments et intégrer les notions de développement durable;
  • Miser sur l’utilisation accrue des transports durables;
  • Réduire la consommation en essence et en énergie fossile pour l’ensemble du matériel roulant à la Ville;
  • Améliorer le développement durable dans les parcs;
  • Favoriser la réduction des problèmes d’îlot de chaleur.
  • Prioriser la réduction à la source du recyclage dans nos bâtiments;
  • Faire des terrains contaminés un moteur économique;
  • Favoriser une saine gestion de l’eau;
  • Protéger et mettre en valeur les milieux naturels.

Michel Angers affirme ne pas être en mesure de chiffrer ses engagements environnementaux pour le moment, mais mise sur les subventions gouvernementales pour les réaliser.

Il y a énormément d’argent du côté gouvernemental, du gouvernement provincial, dans la recherche comme telle de solutions qui vont favoriser l’environnement.

Une citation de :Michel Angers, candidat à la mairie de Shawinigan

On va s’assurer de respecter les budgets, de respecter également la capacité de payer des contribuables et des citoyens. C’est une préoccupation importante, mais ce n’est pas vrai qu’on va éliminer, écarter, complètement toute la notion de l’environnement pour d’autres contributions, précise-t-il.

Avec les informations de Magalie Masson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !