•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Frédéric Poulin quittera la direction générale du Cégep de l’Outaouais le 31 décembre

Le directeur général du Cégep de l’Outaouais, Frédéric Poulin.

Frédéric Poulin agira à titre de conseiller-cadre à partir d'avril 2022 (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Cégep de l'Outaouais confirme que Frédéric Poulin va quitter son poste le 31 décembre et reviendra en avril 2022 à titre de conseiller à la direction générale pour une période de deux ans.

La nouvelle a été annoncée au conseil d’administration le 5 octobre.

À partir d’avril 2022, M. Poulin agira à titre de conseiller-cadre, tel que le permet le Règlement déterminant certaines conditions de travail des hors cadres des collèges d’enseignement général et professionnel, peut-on cependant lire dans le communiqué de presse du Cégep de l’Outaouais.

Les raisons de son départ n'ont pas été précisées.

En 2019, le Cégep de l'Outaouais a nommé M. Poulin directeur général alors qu'il occupait déjà ce rôle par intérim.

En mars 2021, ce dernier avait indiqué qu'il ne briguerait pas la chefferie d'Action Gatineau, malgré qu'il ait été approché par certains membres.

Il avait alors dit que le développement du Cégep l'animait toujours et qu'il comptait bien faire de l'enseignement supérieur le fer de lance du développement de Gatineau et de tout l'Outaouais.

Tout au long de ses dix années passées à la tête du Cégep de l’Outaouais, M. Poulin a su démontrer son leadership pour le développement du Cégep, ainsi que lors de périodes de grands vents en priorisant et en veillant d’abord et avant tout sur la communauté collégiale, a écrit Jean-François Parent, le président du conseil d'administration, dans son communiqué.

On indique également que le conseil d’administration doit enclencher le processus de création du comité de sélection afin de pourvoir le poste, dans les prochains jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !