•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La plupart des hôpitaux débordent, malgré les mesures en place

Un lit dans un hôpital.

Les hôpitaux francophones du Nouveau-Brunswick peinent à répondre à la demande en pleine quatrième vague de COVID-19.

Photo : getty images/istockphoto / sudok1

Au Nouveau-Brunswick, presque tous les hôpitaux gérés par le réseau de santé francophone affichent un taux d’occupation bien supérieur à l’objectif qu’ils s’étaient fixé, il y a trois semaines, afin de pouvoir gérer une hausse éventuelle de l’achalandage en raison de la quatrième vague de COVID-19.

Le 21 septembre, le Réseau de santé Vitalité a mis en place des mesures temporaires dans ces établissements, comme la réduction des admissions, afin d’atteindre un taux d’occupation maximal de 85 %.

Puis, cette semaine, tous les hôpitaux de la province sont passés au niveau d’alerte rouge, ce qui signifie que plusieurs services ont été réduits ou temporairement interrompus. Les chirurgies non urgentes, l’imagerie médicale et des services comme la physiothérapie, l'ergothérapie et la nutrition sont notamment suspendus.

Entre le 12 et le 15 octobre, 992 rendez-vous pour le service d’imagerie médicale ont été reportés, ainsi que 307 chirurgies non urgentes.

L’objectif est de libérer du personnel et des ressources pour les urgences, les soins intensifs et les patients atteints de la COVID-19.

La majorité des hôpitaux dépassent leur capacité d'accueil

Malgré ces efforts, neuf des dix hôpitaux du réseau francophone de la province ont un taux d’occupation trop élevé.

Seul l’Hôpital régional d’Edmundston a réussi à passer sous le seuil de 85 %.

Radio-Canada a demandé une entrevue au Réseau de santé Vitalité jeudi, afin de faire le point sur la situation et de comprendre quels efforts sont déployés pour diminuer la pression sur les hôpitaux. Vitalité a refusé d’accorder cette entrevue.

Le Réseau de santé Horizon a dévoilé les taux d'occupation de ses cinq principaux hôpitaux, jeudi. Seul l'Hôpital de Moncton se situe sous la barre du 85 %, avec un taux d'occupation de 84 %.

À l'Hôpital régional de Saint-Jean et à l'Hôpital régional Dr Everett Chalmers de Fredericton, le taux d'occupation est de 93 %. Ce taux est de 96 % à l'Hôpital du Haut de la Vallée à Waterville et de 99 % à l'Hôpital régional de Miramichi.

Que signifie le taux d’occupation?

Le taux d'occupation est le rapport entre les places disponibles (en fonction des ressources et du personnel) dans un hôpital et le nombre de patients qui occupent réellement une place dans cet établissement. Si un hôpital a 100 places et qu’il accueille 115 patients, le taux d’occupation est donc de 115 %.

Avec des informations de Pascal Raiche-Nogue et de Patrick Lacelle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !