•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enseignant a couru le Marathon des Sables au Maroc en faveur du Centre Saint-Amant

Un homme dans le désert, derrière lui plusieurs autres personnes marchent.

Dalip Shekhawat a représenté le Canada lors du Marathon des Sables au Maroc.

Photo : Dalip Shekhawat

Radio-Canada

L’enseignant manitobain Dalip Shekhawat a participé au 35e Marathon des Sables au Maroc et amassé 3800 dollars au profit des personnes handicapées du Centre Saint-Amant, un organisme de Winnipeg qui l'emploie.

Dalip Shekhawat a couru pendant 6 jours dans des conditions de chaleurs extrêmes, dans le désert du Sahara, les 250 km du Marathon des Sables.

J’ai survécu, lance-t-il, et je pense que c’est un grand accomplissement tant pour une personne, mais aussi pour une communauté .

Le marathon annuel devait avoir lieu en avril, mais en raison de la pandémie, il s’est déroulé du 1er au 11 octobre.

L’ultramarathonien explique que les coureurs devaient prévoir eux-mêmes leur alimentation, leurs vêtements et tout autre matériel nécessaire pendant la course. Seuls six litres d’eau par jour étaient fournis par le personnel.

Des sportifs de plus de 40 nationalités prenaient part à cette course. Les informations recueillies sur le site Internet du Marathon des Sables indiquent que seulement 351 personnes ont réussi à la terminer sur les 672 participants.

Selon Dalip Shekhawat, le nombre d'abandons était plus élevé qu’à l’habitude à cause de la chaleur, le haut taux d’humidité et du vent faible. J’ai fait de mon mieux, c’est ce qu’il faut pour survivre dans ce genre d’environnement.

L’enseignant, qui a terminé en 200e position, raconte que la chaleur qu’a connue le Manitoba cet été l’a préparé pour vaincre les conditions extrêmes du Sahara.

Un homme avec le drapeau du Canada entre les mains.

Dalip Shekhawat a terminé 200e au 35e Marathon des Sables.

Photo : soumise par Dalip Shekhawat

Après avoir gravi l'Everest sous des conditions glaciales en 2019, il dit avoir voulu tenter l’autre extrémité des conditions climatiques.

J'ai choisi de participer à la course à pied la plus difficile sur Terre, dit-il. Je voulais juste endurer la chaleur et voir comment j'allais survivre.

Un retour gagnant pour les personnes handicapées

Dalip Shekhawat est de retour en poste au Centre Saint-Amant depuis mercredi. Les étudiants et les autres enseignants l’ont accueilli en héros.

Il explique que les 3800 dollars qu'il a recueillis serviront à améliorer les appareils de mobilité, de communication et de parole au service des 2100 personnes handicapées du Centre.

L’organisme winnipégois a pour mission d’améliorer la qualité de vie des personnes handicapées.

Avec les informations de Bryce Hoye

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !