•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regina met sur pied une équipe pour venir en aide aux occupants du campement Marjorie

Plusieurs tentes massées dans le parc Core.

Depuis vendredi, des personnes sans domicile fixe se sont établies au parc Core Community, aussi connu sous le nom de Parc Pepsi.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

La Ville de Regina a mis sur pied une équipe spéciale afin d'assurer la sécurité de personnes sans-abris installées au campement Marjorie, en plein coeur de la municipalité et de leur venir en aide.

Ainsi, pompiers, policiers et membres des services communautaires veillent sur les occupants du campement.

La Ville n’approuve pas les campements sur une propriété publique, souligne toutefois la mairesse de Regina, Sandra Masters. En revanche, nous avons l'obligation d’assurer la sécurité des occupants ainsi que celle des habitants des quartiers voisins.

La Municipalité est également en discussion avec le ministère des Services sociaux depuis le mois d'août dernier afin de s'attaquer au problème d'accès au logement.

Certains membres du Ministère se sont d'ailleurs rendus mercredi au parc Core Community, aussi appelé parc Pepsi, dans le but de rencontrer les occupants du campement Marjorie.

Dans une déclaration écrite, le directeur général par intérim de Income Assistance Service Delivery du ministère des Services sociaux, Chad Ryan, indique qu’en date du mercredi 13 octobre, 13 tentes avaient été montées et environ 26 personnes s’étaient installées au camp Marjorie.

Neuf personnes ont accepté le soutien des services sociaux et ont été relogées temporairement dans des hôtels ou des abris. Les 17 autres auraient décliné cette offre.

Des ressources de santé mentale sont également offertes à ceux qui le demandent.

La Ville a un rôle à jouer

La Ville de Regina demeure également en contact avec plusieurs refuges de la municipalité.

D'ailleurs, de nombreux logements appartenant à l'Autorité de l'habitation de Regina ont été visités par les membres du conseil municipal et la mairesse.

Sandra Masters souhaite que la province travaille en concertation avec les membres du campement pour leur trouver du logement.

Je crois vraiment que la Ville a un rôle à jouer dans cette situation, indique la mairesse. Nous allons maintenir cette équipe spéciale pour nous assurer que les gens qui ont besoin de logements puissent être dirigés vers différents services sociaux afin d’assurer leur sécurité.

La mairesse rappelle toutefois que le campement devra être démantelé un jour ou l'autre, même si aucune date butoir n'a encore été fixée.

Depuis la semaine dernière, des personnes sans domicile fixe se sont établies au parc Core Community.

Certains imputent cet état de fait au nouveau Programme saskatchewanais de soutien du revenu (SIS).

Ce dernier verse l'argent pour le loyer aux bénéficiaires plutôt que de le remettre directement aux propriétaires, ce qui aurait mené à une vague de loyers impayés et d'expulsion, selon des militants anti-pauvreté.

Avec les informations de Jessie Anton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !