•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Il y a 40 ans débutait l’émission d’actualité Le point

Dans un studio de télévision, les animateurs Michel Désautels, Jean-François Lépine et Gil Courtemanche sont assis derrière un bureau. Le logo « Le Point » apparaît en surimpression.

Les animateurs Michel Désautels, Jean-François Lépine et Gil Courtemanche lors de la première émission du « Point » le 22 septembre 1981.

Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

Radio-Canada

Lors de la rentrée 1981, l’émission Le point prenait les ondes à Radio-Canada. Magazine d’information concernant l’actualité québécoise, canadienne et internationale, Le point était diffusé tous les soirs après Le téléjournal durant plus de 20 ans. Au fil des ans, la formule a connu quelques transformations et plusieurs reportages et entrevues ont fait date, comme le rappellent nos archives.

Le 15 septembre 1981, l’émission Le point est diffusée pour la première fois. Dans cette première version, Le point n’a pas d’animateur spécifique.

À tour de rôle, les journalistes Daniel Pinard, Gil Courtemanche., Jean-François Lépine et Michel Désautels présentent des reportages et des entrevues sur les événements marquants des actualités d’ici et d’ailleurs.

Le point, 15 septembre 1981

Chaque semaine, les artisans du Point choisissent les sujets en collégialité. À cette époque, Le point est présenté hebdomadairement, les mardis à 21 h 30, pour une durée de 60 minutes.

Le point devient une émission quotidienne deux ans plus tard.

Les animateurs Denise Bombardier et Simon Durivage présentent aux téléspectateurs le concept du Point lors de l'émission d’ouverture du 12 septembre 1983.

Le point, 12 septembre 1983

Les projets, les grandes décisions de nos gouvernements, nous allons les décortiquer. Les problèmes européens, la guerre froide entre les deux grands, les tensions en Amérique centrale, au Proche-Orient, nous vous les ferons vivre comme si vous y étiez. Un grand artiste est en ville, un scientifique vient de faire une découverte significative, il sera ici pour vous en parler.

Une citation de :Simon Durivage (1983)

Le 3 juin 1991, pour la 2000e émission, la réalisatrice Hélène Robert et le journaliste Pierre Devroede proposent un montage des grands moments du Point.

Le point, 3 juin 1991

Durant ses huit premières années, l’émission a connu différents animateurs : Denise Bombardier, Simon Durivage, Madeleine Poulin, Anne-Marie Dussault et Pierre Nadeau.

Si parfois nous nous trouvons dans des pays de rêves, bien souvent l’actualité que nous devons couvrir relève davantage du cauchemar.

Une citation de :Pierre Devroede, journaliste

À Port-au-Prince en 1986, lors de la chasse aux tontons macoutes par l'armée haïtienne, dans un camp d’entraînement de moudjahidines au Pakistan en 1985, près d’une hutte où se meurent des Éthiopiens en 1986, les correspondants à l’étranger voient la mort de près.

Je ne sais pas si nous devons venir jusqu’ici pour sentir toute l’horreur du régime des Khmers rouges du régime de Pol Pot, mais quand on y est, on ne peut pas y échapper. C’est toujours atrocement présent.

Une citation de :Madeleine Poulin, Cambodge 1989

Plusieurs des reportages du Point ont remporté des prix au pays comme à l’étranger. Quelques centaines de reportages seront également repris par des télévisions étrangères.

Les entrevues en studio comportent également leur part de surprises et de difficultés, même si la préparation se fait souvent en équipe, mentionne Pierre Devroede.

« Les animateurs du Point n’ont pas la réputation d’être particulièrement tendres avec les politiciens, et l’inverse est aussi vrai. »

Par exemple, le 29 novembre 1985, une prise de bec entre Pierre Nadeau et Robert Bourassa avait entraîné quelques critiques de la part des téléspectateurs.

D’aucuns se souviendront aussi de l’entrevue du 29 mai 1987 où Pierre Elliott Trudeau avait montré arrogance et agacement envers les questions de l’animatrice Madeleine Poulin.

Le point, 3 juin 1991

Autre moment mémorable que nous pouvons revoir dans cette deuxième partie du spécial 2000e du Point, le passage au point de fouille de l’aéroport de Mirabel du journaliste Bertrand de La Grange. Un reportage qui avait suscité de vives réactions.

Le 8 avril 1986, le journaliste réussit à franchir le portique de détection de métal et à déjouer les agents de sécurité en transportant avec lui un revolver et deux faux bâtons de dynamite.

Un geste qui n’est guère apprécié par les cadres remplaçant les employés en grève et qui vaudra à Bertrand de La Grange un procès pour avoir retardé le départ d’un avion.

En 1992, Le point fait peau neuve pour sa dixième année d’existence et c’est au tour du journaliste Jean-François Lépine de prendre la barre de l’émission.

Le point, 31 août 1992

Dans un reportage présenté au Téléjournal du 21 avril 1998, la journaliste Dominique Poirier énonce les nouveaux changements qui touchent les émissions d’informations de fin de soirée.

L’animateur Bernard Derome prend tout le monde par surprise en annonçant son retrait comme animateur du Téléjournal.

Le Téléjournal, 21 avril 1998

Une nouvelle version fusionnée du Téléjournal et du Point sera animée de 1998 à 2003 par Stéphan Bureau et de 2003 à 2006 par Gilles Gougeon.

Durant près de 25 ans, Le point nous a informés et émus en nous présentant les actualités marquantes d’ici et d’ailleurs en gardant toujours comme mission de mener les téléspectateurs au cœur des événements.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.