•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démocratiser le numérique à l’ère de la pandémie

Deux femmes travaillent sur ordinateur portable.

Une participante apprend à naviguer sur Internet avec son enseignante Magali Lemieux (à gauche) lors d'une activité du Service d'intégration au travail (SIT) Mauricie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des organismes de la Mauricie s’affairent à outiller des personnes marginalisées pour leur permettre de s’y retrouver sur Internet et d’entrer en contact, notamment, avec leurs proches. L'arrivée du passeport vaccinal au Québec et du code QR, en vigueur depuis maintenant un mois et demi, ont mis en lumière les défis technologiques pour ceux et celles qui n'ont pas les habiletés nécessaires.

À Louiseville, le Service d'intégration au travail (SIT) Mauricie oeuvre tout particulièrement pour l'inclusion numérique. L'enseignante en intégration sociale Magali Lemieux observe que la pandémie a creusé le fossé numérique existant dans la population.

On ne s'en rend pas compte à quel point il va y avoir un gros gros clivage entre ceux qui ont des sous, qui ont tous ces appareils-là, qui peuvent se mettre toujours à jour et qui connaissent tout ça... versus les gens qui sont moins bien nantis.

Une citation de :Magali Lemieux, enseignante en intégration sociale

Pour certains de ses élèves, le contexte a été favorable pour se mettre à la page avec la technologie. Pour tout le monde, ça a chamboulé nos vies. Et puis moi, au départ, je devais trouver une solution, un moyen de les rejoindre.

Le SIT Mauricie est un organisme d’économie sociale qui vise d’abord à intégrer les personnes qui ont une problématique en santé mentale pour leur permettre de vivre une expérience de travail valorisante et qui peut faciliter l’insertion en emploi. Magali Lemieux veut faire davantage en apprenant à ses élèves à naviguer dans les courriels, les réseaux sociaux, les achats et les services bancaires en ligne.

À cette fin, le Centre d’éducation des adultes du Chemin-du-Roy a redoublé d'efforts depuis 2020 pour créer du matériel pédagogique.

Des adultes sont assis à des pupitres, dans une classe, et suivent un cours avec une formatrice.

Des participants suivent un atelier à la Clé en éducation populaire de la MRC de Maskinongé, à Louiseville.

Photo : Radio-Canada

Par ailleurs, signe que le milieu se mobilise face à cet enjeu, la Clé en éducation populaire de la MRC de Maskinongé, qui œuvre principalement en alphabétisation, a aussi élargi son offre de service ces derniers mois pour tenir compte de la place toujours grandissante qu'occupe le numérique dans nos vies.

Ils entendent parler des Zoom, puis eux, ils sont capables de faire des Zoom. C'est très, très valorisant, ils se sentent parmi tout le monde, ils se sentent intégrés justement, indique Joëlle Charette, formatrice à la Clé en éducation populaire de la MRC de Maskinongé.

Tout comme le SIT Mauricie, l’organisme compte poursuivre ses efforts d’inclusion numérique.

Avec les informations de Marie-Ève Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !