•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chine lancera samedi sa plus longue mission spatiale habitée

Shenzhou-13 sur son pas de tir.

Shenzhou-13 décollera samedi depuis la base de Jiuquan dans le désert de Gobi (nord-ouest de la Chine).

Photo : AFP

Agence France-Presse

La Chine lancera samedi sa plus longue mission habitée dans l'espace, Shenzhou-13, lors de laquelle trois astronautes doivent séjourner six mois dans la station spatiale chinoise en construction.

Le géant asiatique, autrefois en retard sur les États-Unis, la Russie ou l'Europe, mène un ambitieux programme spatial qui lui a déjà permis d'envoyer des sondes sur la Lune et Mars ou encore d'avoir son propre système GPS.

L'équipage de Shenzhou-13 décollera samedi depuis la base de Jiuquan dans le désert de Gobi (nord-ouest de la Chine), a annoncé jeudi un responsable de l'agence spatiale chargée des vols habités (CMSA).

Les trois astronautes rejoindront Tianhe (Harmonie céleste), le seul module déjà en orbite sur les trois qui constitueront à terme la station spatiale.

Les trois astronautes chinois saluent les médias lors d'une conférence de presse.

Les astronautes Zhai Zhigang (centre), Wang Yaping (droite) et Ye Guangfu (gauche).

Photo : iStock / Kevin Frayer

Leur mission consistera principalement à poursuivre sa construction et à vérifier ses différents équipements. Ils réaliseront par ailleurs au cours de leur séjour deux ou trois sorties dans l'espace, a précisé la CMSA.

L'équipage comprend Zhai Zhigang (55 ans), premier Chinois à avoir effectué une sortie extravéhiculaire en 2008; Wang Yaping (41 ans), deuxième Chinoise dans l'espace en 2013; et Ye Guangfu (41 ans), dont c'est le premier vol.

Tous sont militaires et membres du Parti communiste chinois (PCC).

Leur séjour permettra de doubler le précédent record de durée pour une mission habitée chinoise, établi en septembre par les astronautes de la mission précédente, Shenzhou-12, qui étaient restés trois mois dans le module Tianhe.

Le fait d'être pendant six mois en apesanteur, ça sera certainement éprouvant. Pour nous, au niveau physique et mental, mais aussi pour les équipements, a souligné jeudi devant la presse le commandant Zhai Zhigang.

La construction de la station spatiale devrait être achevée fin 2022. Appelée Tiangong (Palais céleste), elle sera semblable en taille à l'ex-station soviétique Mir (1986-2001). Sa durée de vie sera d'au moins 10 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !