•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Claude Hurtubise, bénévole estimé de la francophonie sudburoise, est décédé

Claude Hurtubise, se tient debout.

Claude Hurtubise était très impliqué dans la francophonie à Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Claude Hurtubise, qui a œuvré pour soutenir la francophonie pendant sa carrière à Radio-Canada ainsi qu'après sa retraite, est décédé le 12 octobre à l’âge de 77 ans, après une lutte contre le cancer.

M. Hurtubise s’est éteint chez lui, à Sudbury, entouré de ses proches.

Il laisse entre autres dans le deuil sa conjointe Claudette, avec qui il s’est impliqué dans plusieurs causes au fil des ans, ses trois enfants, Daniel, Paul et Mireille, et plusieurs petits-enfants.

Claudette Hurtubise dit que son mari n'a jamais été négatif, malgré la maladie. Il était toujours souriant, c'était un homme très positif.

Il aimait les gens, et il aimait les écouter.

Une citation de :Claudette Hurtubise

Il a été omniprésent dans la vie de ses petits-enfants et de ses enfants, confie sa fille Mireille.

Né à Lorrainville, en Abitibi-Témiscamingue, Claude Hurtubise a fait ses études au Collège du Sacré-Cœur de Sudbury.

Il a souvent dit qu’il était un prêtre manqué, raconte Daniel Hurtubise.

Claude Hurtubise a occupé divers postes à Radio-Canada, à Toronto, Windsor et Vancouver, dont celui de directeur régional de l’Ontario, avant de terminer sa carrière à Sudbury, où il a été directeur de la station CBON de 1990 à 1994.

L'ancien animateur Denis St-Jules, qui a travaillé à pendant plus 28 ans à CBON, se souvient bien de l'arrivée de Claude Hurtubise à la direction de la station. Étant un gars du Nord, c'était un peu une étape logique de venir à Sudbury.

Je me souviens bien de Claude parce que c'était un gars d'une grande douceur, poursuit M. St-Jules. Très à l'écoute du personnel. Il avait des conseils très juste à nous faire.

Il avait une grande sensibilité pour l'Ontario, pour s'assurer qu'on était bien reflété sur l'ensemble du réseau.

Une citation de :Denis St-Jules, animateur radio à la retraite

Quelques années après sa retraite, Claude Hurtubise a créé la troupe de théâtre amateur du Centre de santé communautaire du Grand Sudbury, Jeune de cœur.

Plus récemment, il a été président de l’Université du troisième âge de Sudbury.

Monique Beaudoin, coordonnatrice en promotion de la santé au Centre de santé communautaire du Grand Sudbury, décrit Claude comme une personne très généreuse. Il donnait des heures innombrables de son temps à la troupe de théâtre, mais aussi pour d'autres activités qu'on faisait au centre de santé.

Je dirais que son plus grand legs comme personne impliquée dans la communauté, c'était vraiment de tailler une place pour les aînés francophones.

Une citation de :Monique Beaudoin, coordonnatrice en promotion de la santé au Centre de santé communautaire du Grand Sudbury

Sa porte était toujours ouverte pour recevoir des gens chez lui, leur servir sa magnifique collection de vins maison, souligne Mme Beaudoin.

On le taquinait souvent en disant qu’il avait pris sa retraite pour prendre une nouvelle job à temps plein, affirme Daniel Hurtubise à propos de son père.

Avec son travail à Radio-Canada, mais surtout ensuite, dans toutes les organisations communautaires avec lesquelles il a travaillé, il l’a fait avec une incroyable générosité.

Une citation de :Mireille Hurtubise

Il donnait de son temps à tout le monde qui en avait besoin, en reconnaissant que pour faire vivre la francophonie, ça prend des francophones impliqués dans leur communauté et qui célèbrent leur culture, ajoute Mireille Hurtubise.

Avec les informations de Sophie Houle-Drapeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !