•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Hôpital de Cornwall limite ses chirurgies en raison des cas élevés de COVID-19

Photo des murs extérieurs de l'établissement de soins de santé.

L'Hôpital communautaire de Cornwall dans l'est ontarien.

Photo : Facebook @CornwallCommunityHospital

Radio-Canada

Des centaines de chirurgies à Cornwall, dans l’est ontarien, sont à nouveau suspendues alors que le nombre croissant de patients atteint de COVID-19 a forcé l'hôpital à fermer des salles d'opération.

Dans un communiqué publié mercredi, des responsables de l'Hôpital communautaire de Cornwall (HCC) ont déclaré que seuls les cas de cancer mettant la vie en danger et d'autres chirurgies hautement prioritaires auront lieu au cours des prochaines semaines.

Nous faisons cela pour la préservation de l'hôpital, déclare le Dr Garry Weinberg, chef des chirurgies au HCC.

Le Dr Weinberg a déclaré que le report des chirurgies non urgentes permettra à l'hôpital de réserver des lits et des ressources pour les urgences, car de plus en plus de patients ayant contracté la COVID-19 doivent être hospitalisés.

Cornwall a certains des taux de positivité de la COVID-19 les plus élevés en Ontario. Les taux de vaccination sont aussi parmi les plus bas de la province. Seulement 69 % des personnes admissibles sont complètement vaccinées dans certains quartiers.

Malheureusement, ce sont les chirurgies et les patients qui ont besoin de ces chirurgies qui subissent les conséquences, soutient le Dr Weinberg.

Taux de vaccination les plus bas dans la province

Selon le Dr Weinberg, l'hôpital, qui était déjà en surcapacité en septembre, est désormais bien au-delà de cela.

Il y a actuellement 19 patients hospitalisés en raison de la COVID-19, dont 13 qui nécessitent des soins intensifs. Plus de la moitié de tous les cas au HCC ne sont pas vaccinés.

Le problème, a déclaré Weinberg, est que les cas de COVID-19 nécessitent des séjours à l'hôpital plus longs que le patient moyen. Alors que les problèmes courants peuvent être stabilisés en deux à cinq jours, les patients COVID-19 mettent environ deux semaines en moyenne entre l'admission et leur sortie de l’hôpital, affirme le Dr Weinberg.

Nous ne pouvons tout simplement pas continuer de faire fonctionner la salle d'opération s'il n'y a pas de place pour les patients en postopératoire, ajoute-t-il.

De nombreuses infirmières et membres du personnel de santé de l'hôpital sont également épuisés, malades ou redéployés dans d'autres unités selon le Dr Weinberg.

Les épidémies à Cornwall empêchent également le transfert en toute sécurité d'un grand nombre de patients dans des lits d'hôpitaux vers des établissements de soins communautaires, dont beaucoup sont également aux prises avec des pénuries de personnel, selon les responsables de l'hôpital.

La situation aurait pu être évitée, selon les responsables

C'est la troisième fois au cours des 18 derniers mois que des chirurgies sont reportées à l'hôpital. Deux fois auparavant, c'était en raison de fermetures obligatoires par la province, mais c'est la première fois que HCC décide de reporter ses propres chirurgies.

C'est très décourageant de devoir annoncer cela aux patients, affirme le Dr Weinberg.

Le Dr Weinberg et le Dr Paul Roumeliotis, médecin-hygiéniste du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO), ont déclaré que la situation actuelle aurait pu être évitée en grande partie si davantage d'habitants étaient vaccinés.

Le Dr Roumeliotis accorde une entrevue par visioconférence.

Le Dr Paul Roumeliotis est le médecin-hygiéniste en chef du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO).

Photo : Radio-Canada

Non seulement ces personnes [non vaccinées] auront des taux de complications plus élevés, y compris l'hospitalisation et l'admission aux soins intensifs, mais [les personnes non vaccinées] vont également submerger nos services de santé, a déclaré le Dr Roumeliotis lors d'un point de presse mercredi.

Le personnel du CCH communiquera avec les patients touchés qui subiront des chirurgies prévues dans les prochains jours. Le Dr Weinberg a déclaré que l'objectif est de revenir à un programme de fonctionnement normal dans deux semaines.

Avec les informations de Nicole Williams

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !