•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture de la frontière terrestre : de nouveaux plans pour certains « snowbirds »

Un motorisé au Domaine La Florida.

Que feront les "snowbirds" lors de la réouverture de la frontière?

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À compter du mois prochain, la frontière terrestre sera rouverte entre le Canada et les États-Unis. Dans la région, de nombreux « snowbirds » jonglent avec l’idée de retourner profiter de la chaleur américaine.

C’est le cas de Linda Bolduc et Marcel Morin qui prévoyaient demeurer au Domaine La Florida, à Saint-Ambroise, pendant la saison froide. Ils viennent d'emménager dans leur nouveau condo, mais l'annonce de la réouverture de la frontière leur donne le goût de reprendre la route.

Là, on s'installait dans ça. On ne pensait pas au Sud plus que ça, mais là, on va peut-être y repenser d'aller se promener, soutient M. Morin.

Partir par la voie des airs

De leur côté, Mimi et Gaston Vallée, eux, avaient décidé de partir coûte que coûte. Ils s'envoleront vendredi pour la Floride.

On prend l'avion parce qu'on pensait que les frontières ne seraient pas ouvertes. On a appris hier que c'était ouvert au début novembre, mais notre choix est fait. On est bien contents. On n'a pas pris de chance, mentionne Mimi Vallée.

Un transporteur amènera leur voiture jusqu'à Fort Pierce.

Affronter la froidure de l’hiver

Francine Voyer, une autre personne qui a l’habitude de se rendre au sud de la frontière, avait déjà décidé de rester pour un deuxième hiver au Québec.

Elle a loué un appartement meublé à Chicoutimi et elle ne reviendra pas sur sa décision.

Cette année, on a déjà décidé, on a fait des plans. Au mois de mars, on va aller voir la vallée des Fantômes, on va en profiter. On est tout le temps dans le Sud au gros soleil, mais la vallée des Fantômes, c'est quelque chose. On va aller aux monts Valin. On a loué quelque chose pour passer les Fêtes avec les enfants à Noël, explique-t-elle.

Le maire de Saint-Ambroise croit que la nouvelle de la réouverture aura peu d'impact sur l'économie de sa municipalité cet hiver.

Le transport terrestre, très peu l'utilisent. Ils ont déjà un véhicule là-bas, une résidence, ou encore ils prennent l'avion et ce n'est pas plus grave que ça , pense Deny Tremblay.

Pour les voyages jugés non essentiels, la preuve de vaccination sera demandée à la frontière.

Les autorités sanitaires américaines n'ont toutefois pas encore annoncé ce qu'elles feraient des touristes qui auraient reçu par exemple deux doses de deux vaccins différents.

D’après le reportage de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !