•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour en présentiel après 19 mois pour les maires des Comtés unis de Prescott et Russell

François St-Amour, bien assis, fait un grand sourire à la caméra.

Il s’est écoulé 19 mois depuis que le maire de La Nation, François St-Amour, et ses collègues des CUPR se sont réunis en présentiel pour une réunion.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Radio-Canada

Pour la première fois depuis le début de la pandémie de COVID-19, les maires des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) ont pu tenir une réunion en présentiel. Le moins que l’on puisse dire est qu’ils étaient heureux de se retrouver, après 19 mois de rencontres virtuelles.

Le mode virtuel, ç'a été bon. [Il y a] l’avantage que personne ne parle par-dessus personne, lance en riant Stéphane Sarrazin, le maire du Canton d’Alfred-Plantagenet.

Un homme qui donne une entrevue.

Stéphane Sarrazin, le maire du Canton d’Alfred-Plantagenet.

Photo : Radio-Canada

Or, lorsque les réunions se déroulent virtuellement, le langage corporel, d’habitude assez révélateur, est camouflé.

T’as le feeling des gens qui t’entourent, parce que tu les sens. Tu ressens une présence. Et en ayant une présence, t’as un bon flow de la situation, de ce qui se passe, explique Normand Riopel, maire de Champlain.

Un homme dans une réunion.

Normand Riopel, maire de Champlain.

Photo : Radio-Canada

Par exemple, les discussions tenues mercredi matin à propos du prochain budget ont donné lieu à de vifs échanges entre les maires.

J’ai pu déceler ce matin, sur des membres qui ne sont pas nécessairement à l’aise en mode virtuel, à savoir exactement quelle était leur position par rapport à certaines positions du budget juste à regarder leurs visages ou juste à voir leur body language, illustre Stéphane Parisien, directeur général des Comtés unis de Prescott et Russell.

Un homme qui donne une entrevue

Stéphane Parisien, directeur général des Comtés unis de Prescott et Russell.

Photo : Radio-Canada

Outre les échanges plus musclés, il y a aussi les discussions informelles autour des rencontres qui redonnent le sourire aux élus : Je vois des gens qui avaient hâte de se revoir. Donc, juste de ce côté-là, de voir les maires avoir du fun à se reparler en présentiel, moi, ça fait ma journée, ajoute Stéphane Parisien.

La plupart des membres de l’administration ont, quant à eux, pris part à la rencontre de façon virtuelle. Les consignes sanitaires, elles, continuent d’être appliquées, mais cette première réunion du conseil depuis le début de la pandémie constitue un pas de plus dans la bonne direction selon les élus.

Avec les informations de Denis Babin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !