•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réouverture de la frontière terrestre américaine réjouit plusieurs familles acadiennes

Un pont frontalier sur une rivière. Le Maine se trouve de l'autre côté.

Des familles au Nouveau-Brunswick et au Maine, séparées depuis mois, se retrouveront en novembre.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La frontière terrestre des États-Unis sera rouverte aux Canadiens à partir de novembre. Cette décision était attendue depuis longtemps par plusieurs familles acadiennes.

Avant la pandémie, les familles acadiennes dans le nord de l’État du Maine traversaient régulièrement la frontière pour visiter leurs proches dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick et vice versa.

Mais tout a changé en mars 2020, avec la fermeture de la frontière américaine aux visiteurs canadiens.

Les restrictions frontalières empêchent la résidente de la communauté rurale de Haut-Madawaska, Josée Daigle, de visiter sa grand-mère juste de l’autre côté du pont à Fort-Kent au Maine.

Si elle se réjouit que la frontière américaine rouvre, elle espère toutefois que les tests de dépistage obligatoire pour revenir au Canada soient abolis.

Parce que présentement c’est ça qu’on demande aux gens, dit-elle.

La présidente du Conseil d’héritage acadien du Maine, la canado-américaine Lise Pelletier, habite à Fort-Kent, mais les membres de sa famille habitent tous au Canada.

Elle accueille la réouverture de la frontière avec énormément de joie puisque sa famille va pouvoir venir lui rendre visite.

Je pense qu’il faut réaliser que c’est un départ, dit-elle.

Une bonne nouvelle pour les commerçants

Le maire de Haut-Madawaska Jean-Pierre Ouellet.

Le maire de Haut-Madawaska Jean-Pierre Ouellet.

Photo : Radio-Canada

Depuis presque 20 mois, la fermeture de la frontière a eu un impact non seulement les familles, mais aussi la communauté d’affaires.

Dans le Haut-Madawaska, près de la frontière américaine, l’assouplissement des règles est plus que bienvenue.

Du côté économique, je pense que ça va faire quand même un peu de baume sur les deux côtés pour la relance sur l’économie des régions frontalières, indique le maire de la communauté rurale de Haut-Madawaska, Jean-Pierre Ouellet.

Les restrictions actuelles expirent le 21 octobre.

La date précise de l’ouverture de la frontière terrestre en novembre demeure inconnue pour le moment.

D’après le reportage de Bernard LeBel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !