•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec implantera les tests rapides pour tous les élèves de classes où il y a un cas

Des tests antigéniques de dépistage rapide Panbio, de la compagnie Abbott.

Une boîte de tests antigéniques de dépistage rapide Panbio, de la compagnie Abbott

Photo : Radio-Canada / Maya Chebl

La Presse canadienne

Québec annonce qu'il y aura des tests de détection rapide pour tous les élèves de la classe lorsqu'un élève sera déclaré positif à la COVID-19.

Le ministère de la Santé a souligné mercredi une nouvelle approche de prévention, complémentaire aux mesures en place.

La nouvelle mesure sera instaurée graduellement à compter de cette semaine dans les écoles préscolaires et primaires de trois quartiers de la région de Montréal : Montréal-Nord, Parc-Extension et Saint-Michel.

Ces endroits sont ciblés parce que la situation épidémiologique y est sous surveillance en raison du taux de vaccination de la population générale.

Ainsi, des tests rapides Panbio supplémentaires seront déployés dans les écoles afin d'être en mesure de dépister l'ensemble des élèves de la classe lorsqu'un élève de cette classe recevra un résultat positif à la COVID-19 en centre de dépistage (CDD), à la suite d'un test rapide positif réalisé à l'école.

Consentement des parents

Dans un tel cas, lorsque l'école aura la confirmation qu'un élève a été déclaré positif après un test réalisé en CDD, tous les élèves de sa classe, même s'ils ne présentent aucun symptôme, passeront le test Panbio, à moins que le consentement parental n'ait pas été obtenu.

Les tests dans les écoles de ces quartiers seront réalisés par le personnel de l'Ambulance Saint-Jean.

Le ministère de la Santé a précisé dans un communiqué qu'il était probable que cette approche soit éventuellement appliquée dans d'autres régions où la situation épidémiologique pourrait l'exiger.

Cette mesure vise à réduire les risques d'éclosions et à éviter le plus possible la fermeture de classes.

500 000 tests distribués

Des tests rapides doivent être considérés uniquement lorsqu'un élève développe des symptômes en classe, a indiqué le ministère.

Le personnel enseignant ne sera pas visé par cette mesure, étant donné le haut taux de couverture vaccinale, a-t-on ajouté.

Depuis lundi, l'offre de tests rapides aux élèves qui présentent des symptômes pendant la journée s'étend désormais à l'ensemble des établissements scolaires de niveaux préscolaire et primaire du Québec.

Environ 500 000 tests ont été distribués jusqu'à maintenant au Québec, a indiqué le ministère, mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !