•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ArcelorMittal veut remplacer son mazout par de l’huile produite à Port-Cartier

Un minéralier accosté au port d'ArcelorMittal à Port-Cartier.

Plus de 450 navires accèdent en moyenne chaque année au port d’ArcelorMittal à Port-Cartier.

Photo : Gracieuseté de ArcelorMittal

Radio-Canada

ArcelorMittal commencera dès 2022 à remplacer une partie du mazout qu'elle utilise dans ses installations par de l'huile pyrolytique produite à partir de sous-produits du bois.

Cette huile pyrolytique, qui se veut renouvelable, est produite à Port-Cartier par Bioénergie AE Côte-Nord en utilisant les sous-produits de la scierie Arbec. ArcelorMittal souhaite remplacer le reste du mazout par du gaz naturel.

Le président-directeur général d’ArcelorMittal Mines et Infrastructures Canada, Mapi Mobwano, en a fait l’annonce en conférence de presse mercredi devant la chambre de commerce de Sept-Îles Uashat mak Mani-utenam.

Cette décision de conversion devrait signifier la réouverture de l’usine BioÉnergie AE Côte-Nord, ce qui permettrait à Arbec d’assurer une stabilisation de ses opérations avec la garantie d’un marché pour ses sous-produits

Une citation de :Mapi Mobwano
Mapi Mobwano prend la pose lors d'une conférence de presse devant le micro de Radio-Canada.

Le PDG d’ArcelorMittal Mines et Infrastructures Canada, Mapi Mobwano, en conférence mercredi devant la Chambre de commerce de Sept-Îles Uashat-mak-Mani-utenam.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Cette annonce s’inscrit dans la transition énergétique visée par la compagnie minière. À plus long terme, l’entreprise veut aussi trouver une alternative pour cesser l'utilisation du charbon. La compagnie minière souhaite réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 25 % d’ici 2030 et d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050.

La première étape c'est de commencer avec l'huile pyrolytique qui va remplacer éventuellement 23% de mazout lourd dans nos procédés. Le reste sera remplacé par le gaz naturel alors que nous travaillons présentement sur ce projet là, a ajouté le PDG d'ArcelorMittal Canada.

Une production qui était prévue en 2017

L’usine de biocarburant Bioénergie AE Côte-Nord devait initialement commencer sa production en 2017. Un investissement de 76 millions de dollars avait été annoncé en juillet 2016 par le gouvernement provincial et le gouvernement fédéral.

L’usine avait alors l’objectif de produire 40 millions de litres d'huile pyrolytique par année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !