•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les camions en transit interdits toute l’année dans le Petit Champlain

Un camion circule sur une rue dans le Vieux-Québec.

Les camions qui n'ont pas de livraison à faire dans le quartier Petit-Champlain ne pourront plus fréquenter le secteur, et ce à l'année.

Photo : Radio-Canada / Victor Paré-Dechene

Pressée d'agir après la mort d'une piétonne happée par un poids lourd, il y a deux ans, la Ville de Québec vient de se doter d'un règlement interdisant le camionnage de transit toute l'année dans le Petit Champlain, et non plus seulement durant la saison touristique.

La modification réglementaire a été adoptée le 4 octobre lors de la séance du conseil municipal. Il n'entrera cependant en vigueur que lorsque le ministère des Transports du Québec (MTQ) aura donné son approbation à ce changement réglementaire, tel que l'impose le Code de la sécurité routière.

Cette étape prendra encore un peu de temps, mais ne semble être qu'une formalité. Un avis préliminaire favorable a été obtenu du MTQ. Une demande formelle sera déposée au cours des prochains jours à la suite de l’adoption des règlements qui devait être faite au préalable, explique David O'Brien, porte-parole de la Ville.

Réglementation renforcée

Ce renforcement du règlement municipal est le résultat d'une réflexion de plus de deux ans menée par la Ville de Québec et divers partenaires à la suite de l'accident qui a coûté la vie à Petya Rosenova Chivieva, 31 ans.

Le 12 septembre 2019, la jeune femme marchait sur un trottoir, près de la traverse Québec-Lévis, quand un camion semi-remorque l'a fauchée. Coincée entre le poids lourd et une clôture métallique, elle n'a eu aucune chance de s'en sortir. Le chauffeur du camion est toujours impliqué dans un processus judiciaire.

Les lignes blanches montrent les traces du passage du poids lourd sur le trottoir, où la victime se trouvait, le 12 septembre

Les lignes blanches montrent les traces du passage du poids lourd sur le trottoir, où la victime se trouvait, le 12 septembre.

Photo : Radio-Canada

Les camions lourds étaient jusqu'ici interdits six mois par année sur un tronçon formé du quai Saint-André, de la rue Dalhousie et du boulevard Champlain jusqu'à la hauteur de la côte Gilmour. En vertu de la réglementation actuelle, l'interdiction n'est en vigueur que du 15 mai au 31 octobre, soit une date correspondant à la fin de la saison des croisières.

Avec le nouveau règlement, l'interdiction deviendra permanente. Le tronçon de 4 kilomètres ne pourra donc plus servir aux camionneurs voulant traverser la ville vers l'est, rejoindre les installations portuaires de la baie de Beauport ou encore l'usine de Papiers White Birch.

Ce changement était réclamé par des élus, des citoyens et des commerçants.

Les camions lourds, à l'exception de ceux qui doivent y effectuer une livraison, n'ont pas le droit de circuler sur 4 kilomètres, du boulevard Champlain jusqu'au pont-tunnel Joseph-Samson.

Les camions lourds, à l'exception de ceux qui doivent y effectuer une livraison, n'auront plus le droit de circuler sur 4 kilomètres, du boulevard Champlain jusqu'au pont-tunnel Joseph-Samson.

Photo : Radio-Canada

Trafic dévié

La circulation des poids lourds sera vraisemblablement affectée et sera déviée sur divers tronçons. La Ville ne précise pas le nombre de véhicules concernés.

Certains pourraient opter pour le boulevard Charest, l’axe Henri-Bourassa / Canardière / Capucins ou l’autoroute Dufferin-Montmorency. Il est toutefois impossible d’évaluer le nombre de camions qui pourraient détournés par chacun de ces axes, précise David O'Brien, ajoutant qu'il est impossible d’évaluer le nombre de camions qui pourraient détournés par chacun de ces axes.

Des exceptions vont par ailleurs demeurer permises sous la future réglementation pour les camionneurs ayant des livraisons locales les obligeant d'emprunter le tronçon visé par l'interdiction. Le règlement continue de permettre aux camions lourds d'accéder au Vieux-Québec et aux installations portuaires du secteur pour les livraisons dans les différentes industries, commerces et institutions, indique M. O'Brien.

Un camion s'engage dans une courbe prononcée

La courbe à 90 degrés où a eu lieu l'accident pourrait être réaménagée.

Photo : Radio-Canada / Victor Paré-Dechene

Analyses toujours en cours

Après l'accident tragique de septembre 2019, Radio-Canada avait révélé qu'en huit ans, aucune amende n'avait été remise à des camionneurs pour avoir contrevenu à l'interdiction d'être en transit durant la saison touristique. Un manque de surveillance avait aussi été rapporté.

La Ville dit poursuivre ses activités de sensibilisation auprès des transporteurs et des industries visés.Des discussions et de la sensibilisation ont toujours lieu, et ce depuis plusieurs mois, avec les différentes parties impliquées, dit-on à la Ville.

La Ville analyse finalement une reconfiguration de l'intersection du boulevard Champlain et de la rue du Marché-Champlain. Nous ne pouvons nous avancer sur un échéancier de réalisation des travaux pour le moment, dès qu’un projet sera prêt la Ville le communiquera.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !