•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération Nez rouge offrira un service réduit dans l’Est-du-Québec

Un bénévole d'Opération Nez rouge consulte un document, assis dans un véhicule.

Un bénévole d'Opération Nez rouge s'apprête à ramener un conducteur à la maison (archives)

Photo : Radio-Canada

Roxanne Langlois

Après une pause en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, Opération Nez rouge sera de retour du 26 novembre au 31 décembre. Comme c’est le cas à l’échelle nationale, les services seront néanmoins considérablement réduits dans l’Est-du-Québec.

Les bénévoles responsables de raccompagner à la maison leurs concitoyens dont les facultés sont affaiblies par l’alcool, la drogue ou la fatigue reprendront la route dans 28 secteurs de la province dévoilés mercredi par l’organisme national.

Or, Rimouski et Trois-Pistoles, des secteurs desservis en 2019, ne font pas partie de la liste. Rivière-du-Loup, qui avait fait relâche il y a deux ans en raison d’un manque de bénévoles, n’y figure pas non plus.

Au Bas-Saint-Laurent, seuls les secteurs de Matane et de la Vallée de la Matapédia auront leur centrale de bénévoles en 2021 et desserviront les communautés environnantes.

Des bénévoles d'Opération Nez rouge à Rimouski.

Des bénévoles d'Opération Nez rouge à Rimouski, en 2018 (archives)

Photo : Radio-Canada / Maya Arseneau

La Gaspésie administrative ne sera, quant à elle, pas du tout desservie. Alors que les Îles-de-la-Madeleine et Gaspé ont vu des bénévoles sillonner les routes à l’approche du temps des Fêtes 2019, ce ne sera pas le cas en 2021.

Sur la Côte-Nord, Sept-Îles n’aura pas non plus de service de raccompagnement cette année. L’organisation responsable d'Opération Nez rouge dans la région a expliqué, par voie de communiqué mercredi, que la décision avait été prise en raison du contexte sanitaire. Des raccompagnements auront néanmoins lieu à Baie-Comeau.

Pourquoi cette baisse?

La directrice des communications et du marketing pour Opération Nez rouge, Marylin Vigneault, explique qu’un guide de mesures sanitaires à respecter en raison de la pandémie a été acheminé aux maîtres d’œuvre du service partout dans la province.

Selon elle, ce sont ces restrictions qui auraient contribué à la baisse de participation des organismes qui sont à l’origine des différentes centrales.

C’est la réalité locale de chaque organisation qui a fait pencher la balance d’un côté de l’autre.

Une citation de :Marylin Vigneault, directrice des communications et du marketing pour Opération Nez rouge

Ainsi, certains organismes n’avaient pas accès à des locaux assez grands pour garantir le respect de la distanciation physique pour diminuer les risques de transmission de la COVID-19 ou encore, ils ont manqué de bénévoles, mentionne-t-elle.

Mme Vigneault se dit néanmoins heureuse qu’Opération Nez rouge soit de retour. Notre mission première, c’est vraiment de sensibiliser les gens à avoir un comportement responsable dans les situations de conduite avec les facultés affaiblies, indique-t-elle.

La mascotte d'Opération Nez rouge.

La mascotte d'Opération Nez rouge (archives)

Photo : Facebook/Opération Nez Rouge

La gestionnaire rappelle par ailleurs aux gens d'appeler un ami, de désigner un chauffeur désigné, de dormir sur les lieux de la fête ou de recourir aux services d’un taxi s'ils en ressentent le besoin et qu'un autre service de raccompagnement n'est pas offert.

La campagne 2021 sera lancée le 2 novembre. C'est à partir de cette date que les citoyens pourront se porter volontaires pour faire des raccompagnements.

Opération Nez rouge rapportait 55 433 raccompagnements dans son bilan provincial en 2019. Depuis sa création en 1984, ses bénévoles ont conduit à bon port plus de 1 992 000 personnes.

Les 28 organisations participantes cette année ont réalisé approximativement 65 % des raccompagnements qui ont eu lieu en 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !